La moitié de la population mondiale toujours privée d'internet

Le rythme de l'augmentation de l'accès à internet dans le monde est toujours "insuffisant", selon l'ONU. Plus de la moitié de la population mondiale n'est ainsi toujours pas connectée. La secrétaire générale adjointe Amina Mohamed a appelé à davantage de "collaboration" entre les différents acteurs, mardi à Genève, à l'occasion de l'ouverture du Sommet mondial sur la société de l'information.

"Le monde entier doit être en ligne" pour que les technologies contribuent à un environnement "durable" et "inclusif", affirme Mme Mohamed. Et permettent aux plus "vulnérables" de participer à la société. "Malgré la rapidité à laquelle les avancées" sur les technologies de l'information et de la communication ont lieu dans le monde, ce rythme "n'est pas suffisant" dans certaines zones, selon elle.

Différence hommes-femmes

Le fossé numérique entre hommes et femmes constitue également toujours un problème. La numérisation est liée à des problèmes de régulation dans les pays développés. Mais elle permet aux acteurs économiques locaux d'être mieux connectés au marché dans les pays en développement, selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement.

Plus de 2.500 personnes de 150 pays sont attendues au SMSI jusqu'à vendredi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK