Plus de directeurs que de directrices, une déficience au niveau du numérique, etc., grande enquête sur l'enseignement.

Plus de directeurs que de directrices, une déficience au niveau du numérique, etc.,grande enquête sur l'enseignement
2 images
Plus de directeurs que de directrices, une déficience au niveau du numérique, etc.,grande enquête sur l'enseignement - © Tous droits réservés

L’OCDE vient de réaliser une vaste enquête sur les enseignants et l’apprentissage dans le premier cycle du secondaire. Une enquête internationale menée dans 24 pays dont la Belgique. En Fédération Wallonie-Bruxelles, il apparaît notamment que l’enseignement a été le premier choix de carrière pour 62% des profs. Et quand on leur demande ce qui les a motivés, 80% répondent qu’il s’agit de contribuer à la société ou d’influencer le développement des enfants. En Fédération Wallonie-Bruxelles, la moyenne d’âge des enseignants est de 4O ans. Néanmoins, il y a aussi 22% des profs qui ont plus de 50 ans et qu’il faudra donc remplacer dans les 10 prochaines années.

Des relations professeurs-élèves positives

96% des enseignants de la Communauté française sont d’accord pour dire que leurs relations avec les élèves sont généralement bonnes. Un bel enthousiasme que nuancent un peu les directeurs d’établissement. 28% d’entre eux ont déjà été confrontés à des actes d’intimidation ou de brimades parmi leurs élèves. C’est plus que la moyenne de l’étude, le double en fait. Dans l’ensemble, la grande majorité des enseignants et chefs d’établissement considèrent leurs collègues comme ouverts au changement et leurs écoles comme des lieux capables de s’adapter à la nouveauté.

Plus de directeurs que de directrices…

Autre résultat de l’enquête, le degré de déséquilibre entre les sexes dans l’enseignement de la Fédération Wallonie Bruxelles. 49% seulement des directions d’école sont confiées à des femmes alors qu’elles représentent 69% du personnel enseignant. Des chiffres qui sont dans la moyenne des résultats dans l’enquête.

Autre constat : l’insuffisance au niveau des outils numériques.

Les TIC au service de l’enseignement

Aujourd’hui, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) est considérée comme l’une des pratiques pédagogiques la plus active afin de favoriser l’acquisition des compétences dont les enfants ont besoin pour réussir. Chez nous, près d’un enseignant sur deux s’est même formé à ces nouvelles technologies. Mais là où le bât blesse, c’est que les chefs d’établissement se plaignent de l’insuffisance des ressources scolaires en termes d’ordinateurs, d’accès à Internet et de logiciels. Pour 49% des directeurs d’école en Fédération Wallonie-Bruxelles, la qualité de l’enseignement souffre de cette pénurie.

Autre résultat interpellant, le manque de reconnaissance dont souffrent les enseignants. Pas de résultat spécifique concernant la Belgique mais globalement environ 75 % des profs affirment qu'ils ne recevraient aucune remarque encourageante s'ils amélioraient leur enseignement ou faisaient preuve de plus d'innovation. C'est dommage !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK