Plus de 40.000 commerces rouvrent leurs portes ce mardi dans des conditions strictes

Du côté des magasins et commerces belges, on se réjouit de cette réouverture, à moins d’un mois des fêtes de fin d’année
Du côté des magasins et commerces belges, on se réjouit de cette réouverture, à moins d’un mois des fêtes de fin d’année - © Léonard Cotte on Unsplash

Ça y est, les commerces dits "non essentiels" peuvent rouvrir leurs portes ce mardi. Tandis que la Belgique reste en confinement partiel, ce sont 43.263 commerces qui accueilleront à nouveau les clients dès ce 1er décembre. À l’exception des enseignes "de contact" tels que les coiffeurs, tatoueurs, salons d’esthétique, l’ensemble des boutiques de notre pays sont à nouveau autorisées à faire entrer les Belges dans leurs rayons après avoir été contraintes de garder portes closes pendant un mois.

"A partir du 1er décembre, les magasins pourront rouvrir", a déclaré Alexander De Croo, à l’issue du comité de concertation du 27 novembre. "Il est important de maintenir le cap", a-t-il précisé. Par ces déclarations, comprenez que oui, vous pouvez à nouveau vous déplacer pour faire vos emplettes dans les rayons de votre boutique favorite mais qu’elle risque bien de s’être pliée à quelques adaptations, pandémie oblige.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : fermer les commerces pour "obtenir un effet choc" ?


Les boutiques ouvertes mais avec des règles strictes

Jusqu’au 15 janvier et en vertu d’un arrêté ministériel publié ce week-end au Moniteur belge, les commerces ainsi que les échoppes présentes sur les marchés devront garantir des mesures de sécurité minimales pour accueillir les clients au-delà de leurs vitrines.

Dans les centres commerciaux, le nombre de visiteur est limite à un visiteur par 10 mètres carrés. L’enseigne doit aussi mettre à disposition de ses visiteurs les produits nécessaires au bon lavage des mains et installer une signalétique au sol destinée à respecter des distances d’1,5 mètres de sécurité entre chaque client. La distance est aussi de mise dans les centres-villes mais c’est aux autorités communales de garantir le respect des règles.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : voici les dispositions prises par les villes pour la réouverture de leurs rues commerçantes (carte interactive)


Dans toutes les boutiques, les visiteurs seront invités à entrer seuls, à l’exception des parents qui peuvent emmener un enfant avec eux. L’exception vise aussi les personnes qui besoin d’une assistance.

Un contrôle d’accès doit aussi être envisagé. Par cette règle, comprenez que vous devrez peut-être faire la file pour accéder à une boutique. Si c’est le cas, cela signifie simplement que le quota de personnes par 10 mètres carrés du magasin est atteint. Vos emplettes ne peuvent durer que 30 minutes maximum.

Les marchés à nouveau autorisés

Si vous êtes plutôt du genre à vagabonder d’étal en étal sur les marchés du pays, le commerce itinérant est à nouveau autorisé dans nos frontières dès ce 1er décembre.

Les étals doivent être espacés de 1,5 mètre les uns des autres et les vendeurs et tenanciers d’échoppes doivent quant à eux obligatoirement porter le masque. Chaque étal est aussi responsable de la mise à disposition de gel hydroalcoolique pour ses clients.

Les marchands de nourriture sont autorisés mais il est interdit aux acheteurs de consommer leurs achats sur place. L’arrêté précise aussi qu’un service de surveillance doit être en charge de la bonne tenue du marché, dans le respect des règles sanitaires.

Pas de raison de se précipiter, insistent les commerçants

Du côté des magasins et commerces belges, on se réjouit de cette réouverture, à moins d’un mois des fêtes de fin d’année. "Nous devons nous assurer ensemble que tout se déroule de manière sûre", prévient toutefois Dominique Michel, le CEO de Comeos, l’association belge du commerce. Il assure qu’après la longue période de fermeture, le stock sera suffisant dans les boutiques du pays : "Il n’y a donc aucune raison de se précipiter", prévient-il.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : les indépendants satisfaits de la réouverture des commerces non-essentiels


Les cadeaux de Noël seront sous le sapin en temps et en heure, l’association conseille d’ailleurs aux consommateurs belges d’étaler leurs achats. "Il n’est pas nécessaire de venir faire du shopping le premier jour de réouverture ou ce samedi-ci", ajoute-t-on du côté de Comeos.

Les commerçants invitent aussi à faire les courses seul pour "éviter les discussions désagréables à l’entrée des magasins" et diminuer les files d’attente potentielles. Enfin, ils insistent pour que les règles soient respectées mais aussi le personnel qui est "très occupé à tout préparer et à aider les clients".

Les gérants de magasins prêts à rouvrir dans notre JT du 30/11/2020 :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK