Plus de 200 000 Belges sont actuellement sans mutuelle

Les dépenses médicales des non affiliés ne sont pas remboursées, mais des effets rétroactifs sont parfois possibles à l'inscription.
2 images
Les dépenses médicales des non affiliés ne sont pas remboursées, mais des effets rétroactifs sont parfois possibles à l'inscription. - © Picasa

Soit ils ne sont pas en ordre de cotisation, soit, comme ils en ont d'ailleurs le droit, ils ne sont pas affiliés. Leurs dépenses médicales ne sont pas remboursées, mais plusieurs options s'offrent cependant à eux.

Un affilié n'est pas en ordre de cotisation, pour une raison financière ou administrative. Par exemple, l'adulte de 25 ans n'est plus une personne à charge du titulaire. Il doit s'affilier lui-même et ne s'en rendra peut-être compte au moment d'un premier remboursement médical souhaité. Cette remise en ordre administrative aura des effets rétroactifs.

"Lorsqu'on met une personne en ordre, c'est avec effets rétroactifs et donc, si des dépenses importantes ont eu lieu dans les quelques mois qui précédent, ces dépenses sont couvertes", indique Jean Hermesse, secrétaire général de la Mutualité chrétienne.

Mais, autre cas de figure : les non-affiliés à une Mutuelle sont plus de 100 000 selon des chiffres officieux. Ils peuvent s'adresser à un CPAS qui étudiera alors leur cas.

"Il y a de toute façon une obligation pour le CPAS, dès qu'il repère une situation de non affiliation, de faire en sorte que la personne s'inscrive pour qu'elle puisse être couverte par les différentes modalités d'intervention de notre sécurité sociale, explique Christophe Hernotte, directeur général de la fédération des CPAS. C'est donc là une obligation qui est faite."

Grâce à un tout nouveau système informatique, les CPAS prennent plus vite en considération les dossiers sensibles qu'adressent les hôpitaux et, bientôt, d'autres services médicaux comme les pharmaciens et les médecins.

Dominique Delhalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK