Tempête: un mort, 20 000 foyers sans électricité, des cours d'eau en alerte de crue

Un arbre abattu chaussée de Waterloo à Uccle
2 images
Un arbre abattu chaussée de Waterloo à Uccle - © Géraldine Hubot

Les rafales ont atteint jusqu'à 122 km/h en province de Namur, à Ernage. 20 000 foyers ont été privés d'électricité en Wallonie. Les dégâts sont nombreux. Une personne est morte dans le Pajottenland.

Les vents les plus forts ont atteint une vitesse de 122 km/h jeudi à Ernage (Gembloux) dans la province de Namur, a indiqué le météorologue David Dehenauw. A Wavre Sainte-Catherine, dans la province d'Anvers, on a enregistré des vents allant jusqu'à 108 km/h. A Coxyde, le vent a atteint 101 km/h. A la mer, la force du vent était de 9 sur l'échelle de Beaufort.

En soirée, la Semois ainsi que la Haute Lesse et l'Our, l'Ourthe inférieure et la Haute Meuse sont en phase d'alerte de crue, indique jeudi soir la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques.

Les centrales téléphoniques des pompiers wallons et bruxellois ont été assaillies d'appels jeudi dans la matinée. Le Commandant président de la Fédération royale des corps des sapeurs pompiers de Belgique a évoqué plusieurs dizaines de milliers d'appels, qui concernaient des chutes d'arbres et de branchages sur la voirie ou dans les jardins de particuliers, des toitures endommagées et des cheminées effondrées.

La circulation a été perturbée

La circulation a été perturbée un peu partout dans le pays,avec des routes coupées, ou inondées. A Bruxelles, deux arbres sont tombés sur l'avenue Van Praet à hauteur du Château royal de Laeken interrompant par deux fois la circulation des trams 3 et 7. 

Toujours à Bruxelles, le Bois de la Cambre a été fermé mais a rouvert vers 16h, par contre les artères traversant la forêt de Soignes sont encore fermées (la drève de Lorraine, la drève Saint Hubert et la drève du Haras à Uccle, ainsi que l'avenue Du Bois à Hoeilaart), comme de nombreux parcs, de Bruxelles à Namur, en passant par Anvers et le Brabant flamand.

Plus d'électricité

Les bourrasques de vent qui ont balayé la Belgique ont endommagé un certain nombre de lignes à haute, moyenne et basse tension, entraînant temporairement des coupures d'électricité dans plusieurs milliers de foyers wallons, ont indiqué jeudi les gestionnaires de réseau Ores et Resa électricité (filiale du groupe Tecteo).

"Ce jeudi, près de 6500 clients ont été privés d'électricité dans la région de Namur, où tout a été rétabli vers 14h. Au moins 4500 l'ont été près de Sambreville", déclare la porte-parole d'Ores. Le pic de perturbations a été enregistré à 11h.

Les coupures ont concerné quelque 6000 clients en province de Luxembourg et plusieurs milliers d'autres ailleurs en Wallonie, indique Ores. "Des groupes électrogènes ont été placés dans toutes les zones où les dégâts liés aux intempéries n'ont pas encore été totalement réparés", précise la porte-parole.

Un problème d'envergure a été signalé à Stavelot, annonce le porte-parole du groupe Tecteo, qui couvre la majorité de la province de Liège. "Plusieurs zones de câbles à haute tension ont été abîmées par le vent, entraînant des coupures de courant depuis 9h jeudi matin." A Villers-le-Bouillet, où la situation était particulièrement critique, tout est rentré dans l'ordre vers 15h, assure-t-on.

Tecteo a également prévu des groupes électrogènes dans les zones à risque.

A elles deux, les sociétés gèrent l'électricité de 254 des 262 communes wallonnes.

En province de Liège 

  • Le service 100 de Liège avait reçu une vingtaine d'appels jeudi en fin de matinée. Les interventions concernent des branches et des arbres arrachés mais aussi des tuiles tombées des toits et des corniches endommagées par les rafales de vent. Les pompiers sont principalement intervenus dans la région d'Oupeye-Visé en Basse-Meuse. A Herstal, le marché du jeudi a été fermé plus tôt que d'habitude par mesure de précaution.
  • Un arbre est tombé sur un bus inoccupé jeudi matin à La Calamine à la suite de fortes rafales de vent. Plusieurs interventions des services incendie de Spa, Herve et Stavelot ont été nécessaires pour tronçonner des arbres qui entravaient la circulation. À Lontzen, c'est pour des câbles électriques arrachés que les pompiers sont intervenus.
  • Le plan rouge a été déclenché à titre préventif à Huy, jeudi peu avant 11 h, à la suite des nombreux appels arrivés à la centrale téléphonique de la caserne des pompiers locaux. Il a été levé à 16h. Ces derniers ont effectué une quinzaine d'interventions concernant principalement des arbres arrachés dans la vallée mosane mais aussi dans la vallée du Hoyoux.
En province de Namur

Les pompiers de la province de Namur sont très sollicités depuis jeudi en milieu de matinée. Les pompiers de Namur, Sambreville, Fosses-la-Ville, Florennes ou encore Couvin sont surchargés jeudi midi. Les pompiers de Namur enregistrent "une bonne trentaine d'interventions" depuis environ 11h pour des pompages dans des caves et des arbres qui encombrent les chaussées à la Citadelle, mais aussi à Wépion et Profondeville.
  • Le commandant des pompiers de Sambreville, Marc Gilbert, évoque "d'énormes interventions", avec des toitures arrachées, beaucoup d'arbres à tronçonner et des fils électriques qui sont tombés vu la force du vent.
  • A Gembloux,  un arbre s'est abattu sur une maison rue Fond des Vaux, à Sclayn, de manière impressionnante. Des toitures se sont aussi envolées à Seilles.
  • A Couvin, un pylône était notamment en feu rue de la Ramée, à Cul-des-Sarts, à la suite de chutes d'arbres. A Boussu-en-Fagnes, la toiture d'une maison s'est partiellement envolée. Les habitants ont été évacués.
  • Les pompiers de Ciney sont intervenus entre autres pour des arbres tombés sur la nationale 4 et l'autoroute E411.

En province de Luxembourg

  • A Houffalize, les pompiers sont intervenus en fin d'après-midi aux abord du camping Chasse et Pêche car des arbres sont tombés dans l'eau et entraînaient la montée des eaux en formant un barrage.
  • A Etalle, la route menant au zoning Valvert a été fermé au vu du danger de chute d'arbres.
  • A Bouillon, la Semois n'est pas encore en crue, mais on prévoit d'ores et déjà des fermetures de voiries pour vendredi matin dans la ville.
  • A Florenville, une terrasse de café s'est écrasée sur deux voitures, le mur d'une ferme s'est effondré. Les pompiers locaux sont en alerte attendant la crue de la Semois dans les prochaines heures.

En Brabant wallon

  • Les pompiers de Tubize sont intervenus jeudi matin dans la cité des Agaces à Quenast (entité de Rebecq, Brabant wallon) où le toit de l'école s'est partiellement envolé.
  • Plusieurs autres toitures se sont envolées, essentiellement dans les communes d'Ittre et de Rebecq, précisent les pompiers qui sont également intervenus pour de nombreux tronçonnages d'arbres menaçants.
  • Dans l'entité de Waterloo, une toiture s'est envolée et un arbre s'est abattu sur une autre habitation. Une toiture s'est également envolée à Braine-l'Alleud. De nombreuses interventions concernent des arbres sur les voiries et des cheminées effondrées. Les pompiers de Braine-l'Alleud ne reçoivent quasi plus d'appels téléphoniques depuis le début de l'après-midi, mais il estiment avoir encore du travail pour de nombreuses heures

En Hainaut

La tempête n'a provoqué que des dégâts matériels en Hainaut occidental. Les pompiers ont effectué un peu plus d'une centaine d'interventions. De Comines à Bernissart en passant par Mouscron, Tournai, Ath, Leuze, Péruwelz et Lessines, les services de secours sont intervenus à plus d'une centaine de reprises jeudi matin en Hainaut occidental. La tempête, suivie de pluies diluviennes a essentiellement frappé cette région entre 9h30 et 11h. On a cependant encore enregistré jusque 13h30 des bourrasques, mais de plus faible intensité.

  • A Mouscron, les pompiers sont sortis à une quinzaine de reprises pour des avaloirs bouchés, le tronçonnage de deux arbres et des coulées de boue sur l'autoroute E42. A Tournai, on a enregistré une quinzaine d'interventions pour des avaloirs bouchés, des tuiles arrachées, des cheminées écroulées et des arbres entravant la voie publique à Blandain, Celles et sur la E42. A Lessines, pas moins de 25 interventions ont été effectuées par les pompiers pour des caves inondées, des volets arrachés ainsi que des poteaux électriques couchés au sol.
  • A Celles, une catastrophe a quand même été évitée, alors que la toiture d'un bâtiment annexe au hall sportif s'est écrasé sur un terrain omnisports. Personne ne se trouvait à proximité de ce lieu très fréquenté en période de vacances scolaires.
  • A Ath, les pompiers sont sortis à une vingtaine de reprises pour des toitures envolées, des avaloirs bouchés, des routes inondées, des arbres qui entravaient la circulation ainsi que des câbles qui étaient tombés sur les routes. Enfin, les pompiers de Leuze sont sortis à une vingtaine de reprises dans leur entité ainsi que sur le territoire de Frasnes pour des caves inondées, des coulées de boue sur les routes et des toitures endommagées.
  • Dans le Borinage, les intempéries n'ont causé que peu de dégâts. La zone de police a entre autres signalé, à Colfontaine, une enseigne lumineuse détachée par le vent ainsi que la chute d'un piquet supportant des câbles électriques. A Quaregnon, une partie de la toiture d'un chalet de jardin a décroché un câble de télédistribution.
  • Dans la zone des Hauts-Pays, quelques arbres ont chuté sur la chaussée jeudi.
  • Dans les zones de La Louvière et de Mons, les pompiers ont signalé quelques petites inondations, de nombreux arbres abattus par la tempête qu'il a fallu tronçonner et quelques dégâts aux toitures. Les pompiers de La Louvière ont reçu une vingtaine d'appels, ceux de Mons une trentaine.
  • Les intempéries ont touché la charpente d'une maison qui avait été récemment incendiée. La structure, qui menaçait de s'écrouler, a été sécurisée par les pompiers. La rue Vandervelde à Mariemont a été fermée à la circulation pendant une partie de l'après-midi, le temps de l'intervention. Plusieurs arbres se sont écroulés suite à la tempête dont un qui est tombé sur une voiture, jeudi matin, à La Hestre.

Un mort et des blessés en Flandre

  • La tempête a coûté la vie à une homme de 64 ans à Roosdaal, dans le Pajottenland près de Ninove, annonce la VRT. Il a reçu sur lui la lourde porte d'un hangar qui s'était envolée.
  • Les pompiers de Braine-l'Alleud ont effectué une soixantaine d'interventions jeudi matin en raison de la tempête qui a sévi sur le pays. Avec leurs collègues de Bruxelles, ils sont notamment intervenus à Rhode-saint-Genèse où un poteau est tombé sur une voiture. L'occupant du véhicule écrasé a été légèrement blessé et transporté à l'hôpital de Braine-l'Alleud.
  • Un premier accident s'est produit, cette nuit, dans la région de Courtrai à Kaster (Anzegem). Le conducteur d'une camionnette et son passager ont percuté un arbre qui était couché sur la route. Les deux personnes ont été blessées. Leurs jours ne sont pas en danger.
  • A Middelkerke, une femme âgée a eu la jambe cassée au marché de Noël.
  • A Nieuport, un arbre s'est abattu sur des câbles électriques, causant des ruptures d'alimentation électrique. Pareil du côté de Courtrai, à Staden, Bissegem. De Lijn a aussi dû désensabler les voies du tram de la côte.
  • Dans le Brabant, à Eizeringen, un double poteau d'éclairage en bois s'est abattu. 

Deux avions cargos détournés à Bierset

Deux gros porteurs Jumbo Jet ont dû être détournés de Liège Airport à cause des vents forts. Un d'El Al a pris la direction de Charles de Gaulle, l'autre de TNT sur Cologne.

La circulation des Thalys et de certains trains a été perturbée

Le trafic Thalys a repris un cours quasi normal sur le territoire belge depuis 14h30, ce jeudi. Des incidents sur le réseau étranger l'avait un temps perturbé. Quelques retards subsistent encore néanmoins. Il n'y a plus de problèmes à signaler non plus sur le réseau ferroviaire national, affirme le gestionnaire, Infrabel.

Le trafic Thalys a été perturbé jeudi matin par les mauvaises conditions météo sur le réseau néerlandais et par un accident survenu sur le réseau français, en Haute-Picardie, entre Lille et Paris. Des circonstances qui avaient provoqué des retards de plus d'une heure.

Les problèmes sur le réseau français sont résolus depuis 13h et ceux sur le réseau néerlandais depuis 14h30. "Aux Pays-Bas, les trains ne sont plus déviés et peuvent à nouveau rouler sur la ligne à grande vitesse", explique le porte-parole d'Infrabel, Frédéric Petit. "Et depuis 14h30, il n'y a plus non plus de limitation de vitesse sur cette ligne". Infrabel s'attend à ce que les quelques retards qui subsistent s'estompent en cours de journée.

RTBF et Belga

Mobilinfo

Météo

Infotec

STIB

De Lijn

Info Trains

Aéroport de Zaventem


Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK