Pizza Hut Belgique, sa pizza El Chapo et la vive polémique au Mexique

La pizza El Chapo a suscité une polémique sans précédent au Mexique.
5 images
La pizza El Chapo a suscité une polémique sans précédent au Mexique. - © K. F.

"Ode à l'ultime Bad boy". "Le danger mexicain arrive chez Pizza Hut". "Etes-vous prêt à un brin d'audace mexicaine?" Les arguments ne manquent dans le chef de Pizza Hut Belgique pour vanter sa pizza El Chapo. Reste que la franchise noir-jaune-rouge de la chaîne américaine de restauration rapide n'avait pas du tout anticipé la réaction des Mexicains au moment de servir la pizza sur la table.

Lancée fin août-début septembre, la pizza El Chapo, avec ses jalapenos, ses grains de maïs et ses doritos, porte en fait le nom d'El Chapo, alias le Mexicain Joaquin Guzman, l'un des plus grands narcotrafiquants du 21e siècle. Aujourd'hui âgé de 62 ans, El Chapo a été arrêté dans des conditions dignes d'une grosse production cinématographique en janvier 2016. Un soulagement pour les autorités mexicaines: Guzman était parvenu à s'évader de prison à deux reprises par le passé. Tout au long de sa carrière de trafiquant, El Chapo, ex-ennemi public numéro 1 sur l'ensemble du continent américain, a amassé des millions de dollars mais surtout provoqué la mort par overdose ou à la suite de règlements de comptes de dizaines de milliers de personnes.

Un sinistre bilan qui n'a pas alerté Pizza Hut Belgique, la seule franchise au monde à avoir décidé de lancer la pizza El Chapo. Rapidement, au Mexique, les internautes et la presse s'emparent du produit et de son appellation. Sur les réseaux sociaux, les twittos se demandent pourquoi c'est la figure négative d'El Chapo qui a été utilisée comme symbole absolu mexicain. Pendant des jours, les critiques sont vives et les Mexicains ont dû mal à avaler cette pizza au goût douteux.

Cependant, la polémique ne franchit pas du tout les frontières de l'Amérique latine. Comme a pu le constater la RTBF, aucun article de presse ne sera produit à ce sujet en Belgique. Rien non plus, quelques semaines plus tard et face au tollé soulevé de l'autre côté de l'Atlantique, lorsque Pizza Hut Belgique décide de faire marche arrière. Le bad buzz a eu raison du produit. La pizza El Chapo va devenir la pizza Mexicana, une appellation beaucoup plus informative et consensuelle. La recette, elle, ne change pas: jalapenos, maïs et doritos baignent toujours dans le fromage et la sauce piquante.

Une appellation "ludique"

"Cette appellation nous apparaissait ludique et pas du tout comme voulant cautionner les agissements de Monsieur Guzman", répond Chantal Hanot, directrice Marketing de Pizza Hut Belgique, contactée par la RTBF. "Un peu comme si on avait appelé une pizza "Al Capone". Nous voulions mettre en avant une pizza pour aventuriers, avec un goût épicé. Mais pour les Mexicains, cela a été mal compris. Nous comprenons leurs inquiétudes. D'où le retrait de la pizza."

Mais, comme la RTBF l'a également repéré ce week-end dans un point de vente Pizza Hut, les outils promotionnels restent très largement utilisés: les sets de table, les menus, les panneaux à l'entrée des points de vente font encore référence à El Chapo. "Impossible pour Pizza Hut Belgique de tout jeter à la poubelle pour produire de nouveaux supports", explique un vendeur interrogé dans un restaurant de la chaîne. On le comprend: la réimpression et la création de nouvelles affiches a un coût économique important. "Sans oublier les délais", précise encore Chantal Hanot, directrice Marketing de Pizza Hut Belgique. "Pour pouvoir réimprimer plusieurs milliers de sets de tables par exemple, il faut tenir compte des délais d'impression chez les imprimeurs, les délais de livraison du matériel dans nos centres de distribution, la distribution dans chacun des 40 restaurants Pizza Hut de Belgique."

Pizza Hut Belgique fera donc avec son produit polémique pendant encore une semaine: la pizza El Chapo devenue Mexicana est au menu jusqu'au 16 octobre prochain.

En mai dernier, Pizza Hut avait déjà été au cœur d'une précédente polémique après la diffusion d'une publicité détournant une grève de la faim de prisonniers palestiniens. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK