Phase 3 du déconfinement ce 8 juin : pourra-t-on à nouveau prendre nos proches dans les bras et les embrasser ?

Parmi les mesures annoncées par la Première ministre Sophie Wilmès ce mercredi 3 juin, il y a une extension de la possibilité de voir des proches avec l’élargissement des bulles de contact. Nous allons donc pouvoir voir davantage de personnes, jusqu’à 10 chaque semaine.


►►► À lire aussi : Déconfinement en Belgique : les réponses à toutes vos questions suite au Conseil national de sécurité de ce 3 juin


Mais qu’en est-il de la distanciation physique d’un mètre et demi recommandée jusqu’ici ? Est-elle maintenue dans cette nouvelle "bulle" ou pourra-t-on dès le 8 juin prendre nos proches dans les bras et les embrasser ?

Un baiser ou un câlin ?

Qu’en est-il donc de cette "distanciation physique" à partir de lundi prochain ? "Cette règle ne s’appliquera pas à votre bulle sociale élargie", a déclaré la Première ministre Sophie Wilmès. "Manger ensemble ou inviter des gens à la maison… Il est très difficile de maintenir une distance sociale".

"Mais n’essayez pas d’embrasser vos amis ou de les saluer de trop près", a ajouté Sophie Wilmès. "Bien qu’il y ait bien sûr une zone de compréhension, car nous voulons voir plus de gens dans des circonstances plus sociables". Une "zone de compréhension" et donc une certaine "tolérance" pour la distance et les contacts physiques entre proches.

Mais comment interpréter cela ? "Disons : les gens que vous prenez normalement dans vos bras, câlinez-les tout simplement", a déclaré le virologue Marc Van Ranst à la VRT.

Une pratique à limiter car elle n’est pas sans risque

Pour la Professeure Erika Vlieghe, la présidente du Groupe d’experts en charge du déconfinement, il faut néanmoins rester vigilant et limiter ces embrassades et câlins, car cela induit plus de risques.


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


"Il n’y aura pas de policier à côté de vous", ajoute Erika Vlieghe. "Mais certains modes de contact plus étroits, comme le contact avec les muqueuses, sont plus risqués que d’autres. Bien sûr, tout le monde a besoin d’une forme de contact physique. Nous accordons à chacun le droit de faire cela avec un nombre très restreint de personnes. Mais limitez les car cela implique plus de risques", a-t-elle indiqué à nos confrères néerlandophones.

En tout cas, le gouvernement et les scientifiques comptent sur le "bon sens" des gens pour maintenir des contacts sociaux relativement limités. Il est également important de se réunir à l’extérieur autant que possible et, si cela n’est pas possible, de bien aérer la maison, est-il encore indiqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK