Petits commerces: se diversifier pour ne pas mourir

Les petits commerces veulent se diversifier pour survivre
Les petits commerces veulent se diversifier pour survivre - © JOHANNES EISELE - AFP

Mondialisation, centralisation, regroupement et toutes les autres pratiques du genre ont petit à petit transformé les contours de notre paysage économique. Exit la majeure partie des petits commerces, mais aussi des artisans ou même "l'indépendant" qui ne fait pas partie d'un groupe, d'une chaîne ou d'un groupement.

C'est la disparition progressive de toute diversité, toute originalité ...

Ces dernières années ont été difficiles pour tous ceux qui voulaient encore faire du commerce comme jadis.

Le monde du "petit commerce" a connu une transformation profonde, avec l'arrivée de grands groupes aux multiples marques internationales, s'implantant partout et en parallèle le développement du web qui prenait une place de plus en plus fondamentale dans la sphère des échanges commerciaux. 

Est-ce définitif ?  irrémédiable ? N'y aura-t-il point de salut pour les petits commerces ?

La diversification, une nouvelle tendance qui à la cote.

Nos collègues de "On n'est pas des pigeons !" se sont intéressés au phénomène et vous font découvrir : un coiffeur qui vend aussi des vêtements, un autre qui vend des vélos, un troisième qui a ouvert un bar dans son établissement.

Bref, les petits commerces font de la résistance et se diversifient de plus en plus pour attirer de nouveaux clients.

Samy Hosni nous en présente quelques uns et Anne-Laure Macq nous explique ce nouveau phénomène dans cette vidéo.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK