Peter Higgs, le troisième atome du Boson de Higgs

Peter Higgs à une conférence en 2012 - European Organization for Nuclear Research (CERN)
Peter Higgs à une conférence en 2012 - European Organization for Nuclear Research (CERN) - © FABRICE COFFRINI - IMAGEGLOBE

Le monde scientifique belge fête François Englert pour son Nobel obtenu en raison de la découverte du Boson de Higgs, théorisé dans les années 60. Un mécanisme expliquant la masse des particules élémentaires aussi décelé à la même époque par Peter Higgs, un Britannique qui s'est déclaré "bouleversé" à l'annonce du résultat ce mardi 8 octobre. Portrait d'un homme unanimement décrit comme "poli et humble". C'est pourtant son nom qui restera associé à la découverte du fameux boson.

La découverte du boson de Higgs, chaînon manquant des particules élémentaires récompensée ce matin par la fondation Nobel, l'origine de notre univers, est attribuée au physicien belge de l'ULB François Englert (et à Robert Brout, ULBiste également et décédé en 2011) mais également au britannique Peter Higgs.

"Je suis enchanté que le Prix Nobel de cette année ait été attribué à la physique des particules", a déclaré Rolf Heuer, le directeur général du CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire). "La découverte, l'année dernière au CERN, du boson de Higgs, qui valide le mécanisme de Brout-Englert-Higgs, marque l'aboutissement de décennies d'efforts intellectuels déployés par de nombreuses personnes aux quatre coins du monde".

Pas d'interview pour sa victoire

Théorie validée l'an dernier, quasiment cinquante ans de recherche, une ténacité à toute épreuve des deux côtés de l'océan. Les deux octogénaires partagent également la réserve et le refus des interviews, préférant savourer leur victoire avec leurs proches. L'Université d'Edimbourg, où Higgs est professeur émérite, a averti la presse locale que le lauréat avait été très ému à l'annonce du résultat. Mais sa santé fragile ne lui permettra pas de répondre aux nombreuses questions que se posent les journalistes.

De nombreux prix sur le C.V.

Titulaire d'un doctorat du King's College de Londres et de plusieurs diplômes, Peter Higgs cumule également plusieurs récompenses, dont le prix et la médaille Dirac (du Centre international de physique théorique), le prix Wolf de physique en 2004. La consécration pour cet athée est ce prix Nobel attribué sa découverte la plus célèbre qu'on appelle également "la particule de Dieu". Un surnom qu'il n'apprécie que moyennement. Au contraire de ce prix international qui l'a bouleversé. Cette victoire, il la savourera dans le calme, loin d'Edimbourg.

 

Luigi Lattuca avec l'AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK