Peste porcine africaine: 15 km de clôtures supplémentaires pour protéger la France

"Le virus de la peste porcine africaine avance de deux kilomètres par mois", explique René Collin, le ministre wallon de l’agriculture. Une progression vers l'ouest de la zone délimitée et donc aussi vers la frontière française. Si le timing est respecté, de nouvelles clôtures devraient être posées la semaine prochaine en province de Luxembourg. Elles permettront de renforcer le confinement des sangliers contaminés.

 

Eviter la propagation à la France

Trente kilomètres de clôtures ont déjà été installées autour de la zone tampon. Quinze kilomètres supplémentaires seront donc ajoutés mais dans un autre périmètre entre Florenville et Virton, à la frontière franco-belge, dans la partie la plus éloignée du noyau. La carte définitive doit encore être validée par le ministre.

Dans cette région, certains cadavres de sangliers contaminés auraient été retrouvés à quelques centaines de mètres à peine des limites de la zone tampon. La décision d'ajouter une protection a été prise suite à différentes réunions techniques. L’objectif est donc de prévenir la propagation de la maladie au pays voisin, "en créant un vide sanitaire où les destructions vont se poursuivre" explique René Collin.

Actuellement, le périmètre situé essentiellement en Gaume est délimité en trois zones : le noyau, soit le cœur de l’infection autour d’Etalle sur quinze mille hectares, la zone tampon sur 27 milles hectares et enfin la zone d’observation renforcée où seront donc plantés ces quinze kilomètres supplémentaires de rempart.

Le pic n'est toujours pas atteint

La peste porcine africaine n'a pas dit son dernier mot. "Actuellement 879 sangliers ont été prélevés sur l'ensemble du massif forestier, parmi ceux-ci 281 animaux, tous découverts dans le noyau, ont été contrôlés positifs", continue le ministre en charge des forêts. Pas de timing, ni de prévision pour une éventuelle réouverture de la foret confinée. Mais René Collin croise les doigts: "on commence à entrevoir le bout du tunnel..." conclut-il.

Archives : Journal télévisé 23/10/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK