Escroqueries dans le milieu des gens du voyage: 10 personnes placées sous mandat d'arrêt

Mardi dernier, une perquisition a eu lieu au siège des Unités Spéciales de la police fédérale, situé à Etterbeek. Une information révélée par la DH et confirmée par le Parquet fédéral. Cette perquisition fait suite à l’opération d’envergure menée au mois de mai et qui visait une organisation dans le milieu des gens du voyage opérant dans la vente de voitures par internet. Des caravanes, des voitures, mais aussi des objets de valeurs avaient été saisis, à l'époque, dans le cadre de cette opération.

Cette perquisition, menée mardi, au siège des unités spéciales de la police fédérale avait pour but de vérifier une série d'informations concernant notamment du matériel de communication utilisé par les policiers. Selon les informations de la RTBF, la perquisition visait un policier qui n’est pas directement concerné par le dossier mais qui se serait retrouvé en contact avec un des suspects.

Dans ce dossier, 25 perquisitions ont eu lieu en tout, a fait savoir le parquet fédéral,  et ont mené au placement sous mandat d'arrêt de 10 personnes. Aucun policier des Unités spéciales ne fait partie des personnes arrêtées. "Il est rappelé qu’une perquisition ne préjuge en rien d’une éventuelle culpabilité" insiste d'ailleurs le parquet fédéral.

Pour rappel, le 7 mai dernier, 1.200 policiers avaient pris part à une opération d'envergure visant cette organisation criminelle, menant plus de 200 perquisitions, entre autres à Bruxelles et Charleroi, et interpellant une cinquantaine de personnes. Dans la foulée, plusieurs policiers avaient été inculpés pour corruption et violation du secret professionnel, suspectés d’avoir aidé les escrocs impliqués dans un commerce illégal de véhicule de luxe. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK