Pêche, escalade, tennis: que peut-on à nouveau faire comme sport, et sous quelles conditions?

Sports en plein air autorisés mais sous conditions
2 images
Sports en plein air autorisés mais sous conditions - © RTBF

Dès ce lundi 4 mai, les premières mesures de la phase 1A du plan belge de déconfinement entrent en vigueur. Un peu plus de souplesse après huit semaines de confinement parfois difficiles. Lors du dernier conseil national de sécurité, il avait été annoncé que les sports en plein air comme le tennis, les sports nautiques ou encore le golf pourront reprendre tout en maintenant au maximum les mesures de distanciations sociales. Depuis plusieurs jours, les fédérations de sport se sont organisées et informent leurs affiliés des modalités de pratiques de leur discipline. Mais de nombreuses inconnues subsistent.

Les règles à respecter

A partir de ce lundi, les activités physiques en extérieures sont donc désormais autorisées, mais sous conditions. Ne sont concernés que les sports en plein air et qui n’impliquent pas de contacts physiques. Ces sports peuvent se pratiquer seul ou accompagné de personnes vivant soit sous le même toit et/ou en compagnie de maximum deux autres personnes, toujours les mêmes. Les mesures de distanciations sont maintenues, les activités physiques doivent se faire tout en respectant la distance réglementaire d’1,5 mètre entre chaque personne.

Les infrastructures de tennis, d’athlétisme, de golf ou des sports nautiques comme le kayak sont donc à nouveau accessibles dès aujourd’hui, sauf les vestiaires, douches et cafétérias. 

Direct depuis un club de tennis dans notre JT 13h de ce lundi:

Peut-on reprendre ses cours avec son entraîneur ?

L’arrêté ministériel est clair. Si on reprend les mots de l’article 5, alinéa 6 : "les promenades et les activités physiques en plein air n’impliquant pas de contacts physiques, seul ou en compagnie de personnes vivant sous le même toit et/ou en compagnie de maximum deux autres personnes qui doivent toujours être les mêmes, moyennant le respect d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne"

Cela signifie que par exemple, les clubs de tennis ne peuvent pas reprendre les cours et leçons, car ils ne respecteraient la règle qui exige que le sport ne se pratique qu’avec les deux mêmes personnes (hors ménage). Difficile de reprendre un agenda de leçons dans ces conditions.

Peut-on se déplacer en voiture pour pratiquer son sport ?

La réponse est oui. Les sportifs peuvent emprunter leur véhicule pour se rendre sur le lieu de leur activité physique. La police est claire sur ce point, ces déplacements sont désormais valables et justifiés. " Il est évident que pour monsieur et madame tout le monde, il y a de plus en plus de raisons valables pour se déplacer. Nous serons plus tolérants sur ce point, mais les contrôles resteront et nous resterons très attentifs en ce qui concerne les rassemblements qui, nous le rappelons, sont toujours interdits ", explique Olivier Libois, chef de corps de la police de Namur.

Nous appelons les pêcheurs au bon sens. Inutile de traverser la Wallonie pour aller pêcher

Les déplacements en voiture permettent aussi de transporter du matériel à la pratique du sport, c’est le cas de la pêche. "Même si la législation ne stipule aucune limite de distance, nous appelons les pêcheurs au bon sens. Inutile de traverser la Wallonie pour aller pêcher. Si on est en ordre de permis, on conseille de pratiquer la pêche à proximité de son domicile. La circulaire wallonne exige une distance d’au moins 5 mètres entre les pêcheurs. Cela ne devrait pas poser de problèmes, car le pêcheur aime généralement la solitude. ", conseille Thibaut Drèze, chargé en communication à la Maison de la pêche wallonne.

L'interdiction de la pratique de l'escalade continue

Et c’est pour éviter des déplacements trop lointains que le Club Alpin Belge a décidé de continuer d’interdire la pratique de l’escalade. Par communiqué, il s’explique "À la différence de la randonnée, du kayak ou du tennis, l’escalade n’est pas un sport sans contacts. Par ailleurs, le nombre de sites possibles est très limité au regard du nombre de grimpeurs en manque de ce sport très en vogue". La fédération francophone d’escalade rappelle aussi qu’il n’était pas possible pour la grande majorité des grimpeurs de pratiquer l’escalade autour de chez soi.

Plan de déconfinement en préparation dans les fédés

Une réunion par vidéo-conférence entre les fédérations de sports et Valérie Glatigny (MR), la ministre francophone des Sports s'est tenue aujourd’hui pour faire le point sur la situation. L'objectif de cette réunion est de répondre aux différentes fédérations sur les conditions de la reprise sportive. Valérie Glatigny souhaite que chaque fédération remette pour un plan de déconfinement. Des sortes de mode d'emploi propre à chaque discipline qui respectent les mesures sanitaires et qui seront ensuite proposés au conseil national de sécurité.

La distanciation sportive est au minimum de 5 mètres

Lors de cette réunion, plusieurs experts ont également explicité la notion de distanciation sportive. Car s'il est recommandé à tout un chacun de respecter une distance sociale de 1,5 mètre. Dans la pratique d’une activité sportive plus soutenue qu’une simple balade à pied, il  nécessite de tenir les autres (sportifs ou non) à minimum 5 mètres de distance. Car la ventilation, c'est-à-dire l'augmentation de la respiration et la transpiration sont des vecteurs de propagations du virus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK