Pays-Bas: le Roi Willem-Alexander à coeur ouvert pour son 50e anniversaire

Le Roi Willem-Alexander des Pays-Bas s'est exprimé longuement dans une interview pour son 50e anniversaire à propos de sa vie et de sa famille, admettant avoir un passé "sauvage".

Le monarque s'est livré à cœur ouvert dans cet entretien télévisé diffusé sur les chaînes NOS et RTL mercredi soir.Dans cet entretien de 70 minutes enregistré à La Haye, Willem-Alexander se décrit comme émotionnel, tenace et exigeant, mais aussi brutal et méchant durant son adolescence.

L'homme, qui a accédé au trône il y a quatre ans, affirme toutefois être mieux dans sa peau et plus à l'aise désormais. Il reconnait avoir eu, plus jeune, des difficultés à accepter son futur rôle en tant que roi. "Je n'avais pas encore accepté, internalisé que je devrais succéder à ma mère", a-t-il expliqué.

Le souverain admet donc avoir "fait beaucoup d'erreurs et dépassé beaucoup de lignes" durant son parcours, évoquant une "vie sauvage" lorsqu'il était jeune homme ainsi qu'une adolescence compliquée.

Un homme de 50 ans qui se sent encore trentenaire

Willem-Alexander s'est décrit désormais comme "un homme de 50 ans qui se sent encore trentenaire". Face au journaliste Wilfried de Jong, il aussi abordé la disparition de son frère le Prince Friso, qui ne s'est pas réveillé d'un coma suivant une chute aux sports d'hiver.

"C'est une cicatrice qui ne guérira jamais", a confié le Roi les larmes aux yeux, ajoutant que ce décès avait changé sa mère, l'ancienne Reine des Pays-Bas qui a renoncé au trône en 2013.

Il a aussi eu des mots tendres pour son épouse Maxima, née en Argentine en 1971. "Elle est mon tout", a-t-il glissé notant qu'ils convolaient depuis à peine 18 ans. Le couple a donné naissance à trois filles, l'aînée la Princesse Amalia figure en première ligne dans la succession royale.

L'anniversaire du monarque sera célébré jeudi en famille dans la ville du Tilburg au sud du Pays. "Le jour du roi", est un jour férié chez nos voisins, qui est marqué par des festivals populaires et des marchés aux fleurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK