Coronavirus : les Pays-Bas rouvrent leurs terrasses, la maire de Maastricht demande aux Belges de ne pas venir

La maire de Maastricht Annemarie Penn demande aux Belges de ne pas se rendre dans sa ville, a indiqué son porte-parole mercredi matin, alors que les terrasses des cafés s’apprêtent à rouvrir aux Pays-Bas.

Annemarie Penn appelle les ressortissants belges à la solidarité et à la patience "mais nous ne pouvons pas l’interdire", admet-elle toutefois.


A lire aussi : En Belgique, réouverture des terrasses à quatre par table le 8 mai et jusqu’à 22 heures


Les terrasses des cafés et restaurants seront à nouveau ouvertes aux Pays-Bas entre midi et 18h00 à partir de mercredi. En Belgique, elles ne rouvriront pas avant le 8 mai, faisant craindre à nos voisins un afflux de Belges dans le Limbourg néerlandais.

Face à cet assouplissement néerlandais, les ministres en charge de la sécurité intérieure des Pays-Bas, de l’Allemagne et de la Belgique ont demandé mercredi, dans une communication commune, à leurs ressortissants de rester autant que possible dans leur propre pays dans les prochaines semaines. Et ce, afin d’éviter que le nombre d’infections corona n’augmente davantage.

"Évitez les voyages inutiles et ne revenez aux Pays-Bas que dans des temps meilleurs. Malheureusement, ce n’est pas le moment de rendre visite à des amis ou de faire du shopping de l’autre côté de la frontière. Les Néerlandais, les Belges et les Allemands doivent se tenir à distance les uns des autres. Cela nous aide dans les trois pays dans la lutte contre le corona et cela sauve des vies", a soutenu, dans ce contexte, le ministre néerlandais de la Justice et de la Sécurité Ferd Grapperhaus.

Traverser la frontière pour une visite dans un café n’est pas une bonne idée

La ministre belge de l’Intérieur Annelies Verlinden a également souligné que la situation actuelle n’offrait aucune place pour les déplacements autres que ceux qui sont essentiels.

"Nous devons montrer notre solidarité et assumer nos responsabilités non seulement au niveau national, mais aussi au niveau international. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons ralentir la propagation du virus en Belgique et aux Pays-Bas. Traverser la frontière pour une visite dans un café ou un restaurant ou pour faire du shopping pendant une journée favorise la propagation du virus des deux côtés de la frontière et n’est donc pas une bonne idée", a-t-elle commenté.

Sujet JT du 28 avril 2021 :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK