Pauvreté: "La Belgique fort en retard pour l'accueil des petits enfants"

Pauvreté: en fait-on assez pour l'accueil de la petite enfance? Chat à 12h
Pauvreté: en fait-on assez pour l'accueil de la petite enfance? Chat à 12h - © Tous droits réservés

A l'approche de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté (le 17 octobre), une étude de l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS) constate que 424 000 enfants vivent sous le seuil de pauvreté en Belgique. L'occasion pour Bernard De Vos, délégué général aux droits de l'enfant, de rappeler que la pauvreté touche particulièrement la petite enfance, et de déplorer, entre autres, un manque de places d'accueil. En fait-on assez ? Que faire pour changer la situation ? Relisez les réponses qu'il donnait à vos questions dans le chat de midi, ce lundi.

Une personne sur six vit en situation de pauvreté monétaire en Belgique, une sur cinq en Wallonie, une sur dix en Flandre et une sur trois à Bruxelles.

A la lecture de ces chiffres, Bernard De Vos réitère les inquiétudes qu'il avait partagées à La Libre Belgique en 2011, en appelant à "investir massivement dans la petite enfance".

Pour le délégué général aux droits de l'enfant de la Fédération Wallonie-Bruxelles, même si "on ne peut pas dire qu'il n'y a pas de prise de conscience à ce niveau", l'accueil de la petite enfance reste problématique du côté francophone du pays. "Et cela touche d'autant plus fortement les plus pauvres", continue-t-il. "Il suffit de penser au manque de places d'accueil, encore plus difficile à vivre pour les familles monoparentales ou pour celles qui n'ont pas beaucoup d'argent" et doivent, dès lors, rester à la maison et parfois renoncer à des offres d'emploi pour s'occuper de leurs enfants.

Or Bernard De Vos insiste : ces crèches ou autres places d'accueil sont "des lieux d'émancipation nécessaires pour tous".

Une internaute réagissait à ce sujet en se posant une question : "La Belgique doit-elle, comme l'Allemagne l'a fait, considérer qu'une place d'accueil est un droit de l'enfant et le garantir donc à chacun ?". Pour le délégué général aux droits de la petite enfance, "la Belgique est fort en retard pour l'accueil des petits enfants en crèche notamment". 

En fait-on assez pour la petite enfance ? Les politiques mises en œuvre sont-elles assez efficaces ? Que faire pour éviter les inégalités, ou développer l'accueil ? Bernard De Vos a répondu à vos questions dans notre chat de midi ce lundi. Vous pouvez le relire dans son intégralité ci-dessous.

RTBF

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK