Passion : les téléphones anciens

Des téléphones, Stéphane doit en posséder 300, s'il tient compte de toutes les pièces en attente d'être rattachées à l'un ou l'autre combiné. Sa passion a commencé tout simplement: alors qu'il était immobilisé suite à une mauvaise chute, un de ses amis, qui travaillait à France Telecom, lui a apporté un sac poubelle rempli de téléphones, pensant que les remettre en état lui ferait passer le temps. Peu après, Stéphane était mordu.

Stéphane ne se contente pas de collectionner les téléphones. Il les répare aussi : avec deux engins anciens, il en fait un comme neuf. Et, pendant qu'il scie et polit, ses pensées vagabondent. Il l'avoue: ce qui lui plaît, dans ces vieux engins, c'est l'idée de tout ce qu'ils ont pu convoyer comme nouvelles, déclarations enflammées et informations importantes.

Ses téléphones, Stéphane les aime. Et il n'est pas seul. Quand il ouvre sa maison à l'occasion des week-ends Wallonie bienvenue, il reçoit 250 curieux. Et puis, il y a tous les autres collectionneurs. Ils se connaissent, s'échangent combinés et plaques émaillées, mais ne se téléphonent pas souvent. Ils préfèrent envoyer des mails.

Et, quand Stéphane veut passer un coup de fil, il n'a que l'embarras du choix : il y a un combiné dans chaque pièce de la maison. Sept en tout, dont un dans la salle de bain, ça peut toujours servir. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK