Passeport vaccinal européen : l’OMS émet des réserves

Il y a quelques semaines, la Commission européenne présentait sa stratégie pour un passeport vaccinal en Europe, un "certificat sanitaire", censé sauver la prochaine saison touristique estivale. Cette semaine, au Danemark, c'est le "passeport corona" qui faisait ses débuts. Un pass, permettant d’entrer dans certains petits commerces, comme chez le coiffeur, par exemple. Oui mais voilà, cette semaine, l’OMS, l'Organisation mondiale de la Santé a émis quelques réserves quant à cette stratégie.

C’est en tout cas le doute émis mardi par la porte-parole de l’OMS, Margareth Harris. "A ce stade, nous ne voudrions pas voir un passeport vaccinal comme prérequis pour les entrées et les sorties parce que nous ne sommes pas sûrs que les vaccins puissent protéger contre la transmission du virus", a-t-elle indiqué dans un communiqué, à la veille de la journée mondiale de la santé.

En effet, pour l’heure, l’efficacité des vaccins vaut pour la contagion et non pour la transmission du coronavirus, c'est-à-dire la contamination d'une autre personne.


►►► A lire aussi : Les vaccins contre le Covid-19 empêchent-ils la transmission du virus ?


Néanmoins, avec le début de la campagne de vaccination, les essais cliniques se poursuivent et les données sont analysées de très près. Depuis, de plus en plus de personnes ont été vaccinées en Europe, ce qui permet de prendre du recul. Certaines études semblent désormais indiquer que les vaccins auraient également un impact positif sur la transmission du virus.

Par ailleurs, les vaccins montreraient une efficacité sur les personnes asymptomatiques, ce qui a aussi un effet direct sur la transmission.

Vaccination à grande échelle requise

L’autre problème qui se pose, selon Margareth Harris, c’est la question de la vaccination à grande échelle. La stratégie du passeport vaccinal ne pourrait être efficace qu’à condition qu’un très grand nombre de personnes puisse être vacciné.

"La stratégie du passeport vaccinal pourrait ne pas être efficace dans la mesure où il y a des groupes de la société qui sont exclus de la vaccination… Nous attendons toujours les produits adéquats pour pouvoir vacciner tous ceux qui en besoin", a-t-elle déclaré.

Explications sur le passeport vaccinal européen dans notre JT du 1 mars :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK