Pas de printemps sans sciences

RTBF
RTBF - © RTBF

Les cinq universités et les hautes écoles de la communauté française organisent le "printemps des sciences" du 22 au 28 mars. Une action pour sensibiliser les jeunes du primaire et du secondaire aux disciplines scientifiques. Durant les cinq jours de cette semaine le quotidien se met lui aussi aux sciences. Nous aborderons un thème par jour, un thème par université en fait.

Sciences "En vie", sciences "Envie", voici le thème de cette dixième édition du "Printemps des Sciences" organisé par les universités et les hautes écoles de la communauté française. Le Printemps des sciences, cest une semaine dateliers, de conférences, déchanges, de visites et d'expériences. Cette année, il met à lhonneur les sciences du vivant et la biodiversité.

"Au quotidien" vous propose aussi une semaine de sciences car elle est partout. La science, c'est notre quotidien, quoi de plus normal que de la mettre à l'honneur dans votre émission!

Vous pourrez découvrir diverses disciplines mises en avant par les cinq universités qui participent au "Printemps des sciences". Nous vous emmènerons dans les étoiles avec Alain Jorissen, professeur d'astrophysique à l'université libre de Bruxelles. Il nous parlera de sa passion pour son job. Il nous parlera aussi des découvertes en matière d'exoplanètes, ces planètes très lointaines de notre système solaire et parfois assez semblables à notre terre.

De l'infiniment grand au tout petit. Thierry Hance et Anne-Catherine Mailleux, de l'université de Louvain-la-Neuve, nous feront découvrir les scènes cruelles qui se déroulent dans nos jardin, pire: dans nos maisons voire même sous nos couettes. Ces deux scientifiques se sont pris de passion le monde des petits animaux de nos maisons: acariens, pucerons, parasitoïdes...Et ne croyez pas qu'ils sont juste présents pour nous rendre la vie difficile!

Un professeur de physique qui admire des papillons durant ses heures de travail! Est-ce bien raisonnable? et bien oui, car le professeur Jean-Pol Vigneron étudie leur formidable capacité à s'adapter à l'environnement grâce aux...nanothecnologies! Dans son petit laboratoire des facultés universitaires de Namur, il cherche à reproduire les effets changeants de la lumière sur une aile de papillon ou sur la carapace d'un coléoptère. De son côté, Marie Rassart, doctorante en physique, se penche sur les matériaux qui changent de couleur avec l'humidité à l'instar de la carapace du magnifique Dynaste Hercule, un scarabée rhinocéros originaire de Guadeloupe.

La science à notre service encore à l'institut des sciences appliquées de l'université de Liège. Dans ses laboratoires, on étudie la résistance des matériaux, la sismologie, l'hydrolique de construction où encore le comportement des bâteaux sur mer agitée. Le professeur Serge Sescotto nous fera une démonstration d'accidentologie (étude des accidents) avec un matériaux amortisseur de choc.

Enfin, à Mons, Francesco Lo Bue nous ouvrira son album photo. L'université montoise organise une magnifique exposition de photographies scientifiques, elle se déroule en ce moment et jusqu'au 11 avril. Son thème: "explorer l'invisible". A voir à la salle Saint-Georges, Grand Place à Mons. Des images de pattes de coccinelles, de pieds d'oursins ou encore de détails de coraux (photo ci-dessus). Alors pourquoi photographier l'invisible? et bien, pas inutile du tout en fait, on l'apprendra dans ce reportage.

Pour les détails "Printemps des sciences": www.printempsdessciences.be

 

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK