Pas assez de places de stage pour les étudiants en médecine

Pas assez de places de stage pour les étudiants en médecine
Pas assez de places de stage pour les étudiants en médecine - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Dès la prochaine année académique, il y aura trop de diplômés en Belgique par rapport aux places de stage disponibles.

En cause : la double cohorte. Les études de médecine étant passées de sept à six ans, deux cohortes d'étudiants se bousculent en même temps au portillon pour leur stage terminal de médecine générale.

Trop de stagiaires dans certains services

Inscrit en sixième année de médecine, Quentin vient d'effectuer un stage de trois mois en pédiatrie. "L'accueil était agréable. Le stage intéressant à plusieurs égards. Mais nous étions cinq stagiaires en même temps. Et il n'était pas rare que nous nous tournions les pouces".

1200 places manquantes

Selon les derniers chiffres, pour l'année académique 2017-2018, il risque d'y avoir 1200 places de stages manquantes. Alors du côté du conseil supérieur de la santé on cherche des solutions. Et pas uniquement en augmentant de 15 à 20% le nombre de stagiaires dans les services reconnus, puisqu'on évoque aussi notamment la possibilité d'assouplir les critères pour devenir maître de stage.

Mais le nerf de la guerre c'est l'argent. C'est ce qu'explique Elie Cogan, vice doyen à l'hôpital Erasme à Bruxelles et membre du Conseil supérieur de la santé. "Ce qui est regrettable dans ce contexte-là, c'est que le fédéral, même si je sais que des négociations sont toujours en cours, ne juge pas opportun d'intervenir davantage dans le payement de ces candidats".

A titre de comparaison, un stagiaire aux Pays-Bas est financé à hauteur de 130 000 euros par an. Lorsqu'il n'en reçoit que 4500 en Belgique dans un hôpital universitaire.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir