"Partir chez soi": un autre regard sur Bruxelles

"Partir chez soi" (film): un autre regard sur Bruxelles
"Partir chez soi" (film): un autre regard sur Bruxelles - © Tous droits réservés

Au travers d'un documentaire qui vient de sortir, Sébastien De Fooz relate l'aventure qu'il a entamée il y a tout juste un an. En mai 2018, ce Bruxellois de 46 ans quittait son domicile durant 30 jours, pour marcher dans Bruxelles, caméra à la main, sans destination précise mais surtout sans rentrer chez lui ni sonner aux portes de ses amis... Une expédition urbaine qui s'est dessinée au fil des rencontres et découvertes.

Explorer la proximité

Originaire de Gand, Sébastien De Fooz est un grand voyageur et un grand marcheur. En 2005, il entreprend une marche à pieds de 6 mois pour relier sa ville natale à Jérusalem. 13 ans plus tard, il veut tenter une nouvelle expérience : celle de l’exploration de la proximité.

Il décide de quitter sa maison d'Etterbeek, sa femme, ses 3 enfants, pour un mois d'expédition... dans sa propre ville. "Pendant un mois, explique-t-il, le but était de voyager dans Bruxelles sans revenir chez soi et en essayant de maintenir un regard ouvert, bienveillant, empathique à ce que j'allais rencontrer sur mon chemin".

Changer de regard

Un regard de curiosité qui émerge plus facilement, selon lui, quand on quitte ses rails et sa routine. Un regard qui va lui faciliter les rencontres (et lui éviter de dormir dehors). "Quand on est ouvert à ce qu'il y a autour de soi, on a un autre niveau de présence aux personnes, il y a un nouvel espace du possible qui se crée (...) Des personnes m'ont accueilli chez elles et m'ont fait confiance parce qu'on s'est croisé sur un banc, dans un parc, et qu'elles m'ont écouté". 

Au fil des jours, Sébastien De Fooz fait progressivement l’expérience d’un ailleurs au cœur même de sa ville: "Ce qui m'a frappé, dit-il, c'est à quel point Bruxelles est une ville verte. Par exemple, quand je traversais Jette, Berchem ou même Koekelberg, avec toute cette ceinture verte... J'avais l'impression d'être dans un ailleurs lointain alors que j'étais en ville!"

Au travers de son expérience entre errance et quête de sens, l'explorateur urbain, qui est aussi coach et conférencier, invite au changement de regard pour réinvestir son quotidien, sans nécessairement devoir changer de vie. 

"Partir chez soi", le livre, paraîtra en octobre aux Editions Racine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK