Paris met en demeure Airbnb et d'autres plates-formes de location

Paris est pour Airbnb l'un des premiers marchés du monde.
Paris est pour Airbnb l'un des premiers marchés du monde. - © PHILIPPE LOPEZ - AFP

La Ville de Paris a mis lundi en demeure, avant poursuite en justice, Airbnb et quatre autres plates-formes proposant en ligne des locations de meublés touristiques de retirer les annonces sans numéro d'enregistrement, désormais obligatoires dans la capitale française.

Par lettre recommandée, Paris "met en demeure Airbnb, Homeaway, Paris Attitude, Sejourning et Windu de retirer les annonces sans numéro d'enregistrement", a indiqué à l'AFP Ian Brossat, adjoint au Logement de la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo.

Si elles ne se conforment pas aux dispositions du code du tourisme, la Ville menace de se tourner vers les tribunaux.

La Ville pointe ainsi du doigt quelque 1.000 annonces sur Airbnb, une centaine sur chacune des autres plates-formes.

Paris est pour Airbnb l'un des premiers marchés du monde

La capitale française, comme de nombreuses villes touristiques, multiplie les initiatives pour lutter contre la location meublée touristique illégale, qui se développe au détriment du secteur hôtelier, favorise la spéculation immobilière et vide certains quartiers de ses habitants.

Depuis le 1er décembre, tout loueur de meublé touristique à Paris doit être enregistré et son numéro d'enregistrement figurer sur l'annonce en ligne afin de vérifier que les propriétaires ne dépassent pas la durée limite légale de location de 120 jours par an.

Les plates-formes sont tenues de leur côté de désactiver toute annonce sans numéro, a indiqué M. Brossat.

Environ 11.000 numéros ont été délivrés sur Paris, soit un cinquième de l'offre, selon l'élu.

"Tant que les plates-formes ne désactiveront pas les annonces sans numéro, beaucoup de gens continueront à ne pas le demander", ajoute l'élu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK