Parcs ouverts ou fermés, chacun fait un peu ce qui lui plaît

L'accès aux pelouses du parc de Forest est désormais interdit
L'accès aux pelouses du parc de Forest est désormais interdit - © RTBF

Pour ceux qui espèrent un peu de cohérence, il faudra repasser. Prenons l’exemple de la commune de Forest en région bruxelloise. Parmi ses espaces verts, deux parcs presque côte à côte. Dans l’un d’eux l’accès aux pelouses est interdit, dans l’autre, pas de mesures particulières.

Comment expliquer cela ? Un des parcs est géré par la commune, l’autre par la région. Deux autorités différentes et du coup, un fameux deux poids deux mesures. Pour le bourgmestre de Forest, Stéphane Roberti (Ecolo), il était devenu impossible de laisser l’accès libre aux pelouses de son parc : "Les pelouses ici étaient difficiles à gérer pour les forces de police et services de prévention. Hélas une minorité de personnes ne respectait pas les consignes de distance sociale, ce qui m’a amené à interdire les pelouses ici."

En attendant une décision plus large

Des problèmes déjà soulignés dans d’autres parcs et espaces verts qui pourtant restent eux bien ouverts. Le bourgmestre de Forest lui-même l’admet, une gestion uniforme de cette question est nécessaire, notamment pour faciliter le travail des forces de l’ordre. Des réunions sur le sujet sont d’ailleurs prévues à l’échelle de la Région bruxelloise.

Pour ce qui est du fédéral, pour l’instant aucune mesure générale concernant les parcs n’a été adoptée. Cela ne veut pas dire que ce ne sera pas bientôt fait, car il s’agit aussi d’être cohérent vis-à-vis des citoyens qui ne savent parfois plus vraiment ce qu’ils peuvent faire ou non.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK