Paraguay: 23 décès de la dengue au cours d'une épidémie "sans précédent" (ministre)

Vingt-trois personnes au Paraguay sont mortes depuis le 1er janvier de la dengue - une maladie virale transmise par un moustique - au cours de la "plus grave épidémie de dengue de l'histoire" du pays sud-américain, a annoncé mardi la ministre de la Santé, Esperanza Martinez.

Ces décès portent à 109 le nombre de morts de la dengue en Amérique latine depuis le début 2011, dont 51 au Brésil, 23 au Paraguay, 20 en Bolivie, 14 au Pérou et un en Argentine, selon des décomptes officiels.

"C'est sans aucun doute l'épidémie la plus grave que le pays ait connu", a soutenu la ministre lors d'une conférence de presse à Asuncion. La dengue a infecté plus de 7.000 personnes et fait 23 morts dans le pays, selon les chiffres du ministère de la Santé.

"L'épidémie est encore plus sévère qu'en 2007", a déclaré Mme Martinez. La dengue avait alors fait 17 morts.

Le Parlement paraguayen a déclaré jeudi l'état d'urgence. Le président Fernando Lugo a également envoyé des militaires et des policiers pour participer au nettoyage des villes.

La dengue, propagée par la piqûre du moustique "Aedes aegypti", provoque une forte fièvre, des maux de têtes et des douleurs articulaires. La forme la plus grave peut entraîner une fièvre hémorragique mortelle, principalement chez les enfants.

Les moustiques se reproduisent dans des flaques, même petites, d'eau stagnante.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, il y a 50 millions de cas de dengue par an dans le monde, dont 500.000 de dengue hémorragique.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK