Par Toutatis, pas fantastique ce nouvel Astérix

RTBF
RTBF - © RTBF

Le 29 octobre prochain, Astérix fêtera ses 50 ans. Cet anniversaire sera le prétexte à plusieurs événements et expositions en France, mais d'ores et déjà, un 34ème album des aventures du célèbre petit gaulois sort demain en librairies.

Il y a quatre ans, Albert Uderzo, le dessinateur d'Astérix devenu scénariste de ses aventures depuis la mort de René Goscinny, sortait un album intitulé "Le ciel lui tombe sur la tête" où le petit Gaulois affrontait des gentils et des méchants extraterrestres. Après cet album tout bonnement calamiteux, autant dire qu'on n'attendait plus grand-chose de l'album prévu pour les 50 ans d'Astérix.

Cet album est prudemment sous-titré en couverture: "le livre d'or". Sur la couverture, on voit Astérix et Obélix s'esclaffer devant leur propre statue. Le ton est donné: ce 34ème album n'est pas une aventure de plus; c'est une autocélébration. Tous les habitants du  petit village gaulois réfléchissent à comment fêter les 50 ans de leurs deux héros. Ils passent toutes les idées en revue : créer un parc d'attraction, un  musée ou encore un spectacle à la gloire d'Astérix et Obélix.

Ce genre de mise en abyme peut donner lieu à une petite histoire de quatre ou cinq pages, étiré dans un récit de près de 50 pages, cela crée un dérangeant sentiment de vacuité.

Comme si cet album n'était plus qu'une locomotive médiatique pour faire marcher la marque "Astérix", tombée depuis peu dans le giron du groupe Hachette.

Car le seul élément impressionnant de cet album, c'est son tirage: trois millions et demi d'exemplaires, dont un million en langue française. Cela signifie beaucoup de sesterces en jeu, par Toutatis!

(Hugues Dayez)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK