Paquebot Charlesville: projet belge de reprise rejeté

Le "Charlesville", aujourd'hui baptisé "Georg Buechner"
Le "Charlesville", aujourd'hui baptisé "Georg Buechner" - © Belga/AFP/BERND WUSTNECK

Le curateur allemand en charge de la vente du paquebot "Charlesville" a déjà rejeté la proposition des investisseurs belges, a indiqué jeudi Watererfgoed Vlaanderen.

Le Charlesville est le dernier paquebot de la Compagnie maritime belge (CMB), qui reliait Anvers à Matadi (Congo belge).

Plus tôt dans la journée, on avait appris que l'homme d'affaires Tom De Wilde était le mystérieux investisseur qui voulait restaurer le bateau, qui se trouve actuellement à Rostock (Allemagne). Il a notamment reçu le soutien de Watererfgoed Vlaanderen.

"Nous avons appris ce jeudi via la presse allemande que le curateur avait rejeté après un jour notre vaste projet de reprise et qu'il allait demander à la ville de Rostock de retirer le bateau de la liste allemande des monuments pour pouvoir le détruire", a indiqué Watererfgoed. Pour l'organisation, la balle est maintenant dans le camp du service du patrimoine de Rostock. "Il doit s'opposer à la destruction et demander au curateur de prendre ses responsabilités pour maintenir en l'état le monument protégé."

Le Gantois Tom De Wilde s'est fait connaître comme investisseur et veut rapatrier le Charlesville à Anvers. Il veut en faire un hôtel, un bureau ou un établissement horeca, en plus d'un musée. La Ville d'Anvers a déjà fait savoir qu'elle était opposée à l'installation du bateau dans la ville.


Belga


Belga

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir