Ozone: dépassement du seuil d'information dans la moitié des stations

Avec le beau temps, retour des pics d'ozone...
Avec le beau temps, retour des pics d'ozone... - © Tous droits réservés

Du soleil, des glaces et un thermomètre qui flirte avec les 30 degrés, un véritable plaisir pour certains. Pour d’autres beaucoup moins, car l’air est pollué par une forte concentration d’ozone. Un risque pour les enfants, les personnes âgées et ceux qui souffrent des voies respiratoires.

Les concentrations d'ozone dépassaient le seuil européen d'information (180 µg/m³) dans 21 des 41 stations de mesure en Belgique mercredi à 19h00, selon les données de la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine). A 20h00, c'était encore le cas à onze endroits. "Les concentrations d'ozone baissent, mais un nouveau pic est attendu jeudi."

D'importantes concentrations d'ozone ont été répertoriées mercredi en raison des températures tropicales. Le seuil d'information d'alerte de 240 µg/m³ a même été atteint à certains endroits.

La concentration d'ozone la plus importante a été enregistrée à 16h00 à Dessel (210 µg/m³), suivie de Moerkerke (199 µg/m³ à 18h00) et Brée (198 µg/m³ à 18h00). Dans les 18 autres stations où le seuil de 180 µg/m³ a été franchi, les concentrations s'élevaient entre 182 et 196 µg/m³.

Les concentrations d'ozone resteront importantes jeudi (entre 120 et 220 µg/m³), prévoit la Celine, avec un risque élevé de dépassement du seuil européen d'information. Ce risque restera d'actualité vendredi.

Cette présence importante d’ozone dans l’air, est risquée pour certains types de personnes plus sensibles. Selon Philippe Maetz, collaborateur scientifique à la Cellule interrégionale de l’Environnement (CELINE), " les personnes âgées, les enfants et ceux qui souffrent de problèmes respiratoires peuvent être particulièrement touchés par l’augmentation de l’ozone dans l’air".

Activités physiques déconseillées après-midi

Jeudi, la situation s’améliorera un peu selon Philippe Maetz, mais quelques conseils pratiques ne sont pas à négliger dans les prochains jours. Premièrement, éviter de pratiquer une activité physique entre midi et 20-21 h. Car l’ozone se forme et s’accumule tout au long de la journée. Ensuite, favoriser les activités en extérieur le matin et les activités intérieures l’après-midi. Notamment parce qu’à l’intérieur des bâtiments et des maisons, la présence de l’ozone est deux fois plus faible que dehors.

Moins d’ozone en ville

L’ozone est moins présent en ville qu’à la campagne. Un paradoxe qui a une explication scientifique. Pour Philippe Maetz, " c’est lié au processus de formation et de destruction de l’ozone. Le dioxyde d’azote produit par les voitures donne naissance à cette pollution tandis que le monoxyde d’azote, lui aussi produit par les gazes d’échappement, permet de diminuer la concentration d’ozone dans l’air ". De plus, les forêts, le plus souvent présentes dans les zones rurales, contribuent à favoriser aussi ce type de pollution. Ce qui entraine la création de pics d’ozone en campagne. Bref, pour les personnes plus sensibles, il vaut mieux éviter les efforts physiques mais aussi les promenades dans les zones rurales. Une bonne manière d'éviter les risques liés à l'importante concentration d'ozone dans l'air.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK