Ouverture du salon de l'auto: le grand retour du vélo sur fond de crise

La 91ème édition du Salon automobile de Bruxelles marque le grand retour des vélos
La 91ème édition du Salon automobile de Bruxelles marque le grand retour des vélos - © FEBIAC

La 91ème édition du Salon automobile de Bruxelles ouvre ses portes au public vendredi. Comme tous les deux ans, place aux utilitaires légers, aux véhicules de loisirs, aux motos, mais aussi aux vélos. Les deux-roues non motorisés reviennent en force après une absence de plus de dix ans alors que les ventes de voitures neuves en Europe de l'Ouest sont en chute libre.

Hasard ou coïncidence, le vélo, décliné sous toutes ses formes (vélos couchés, vélos pliables, vélos électriques, tandems, etc.), fait son grand retour avec un hall entièrement consacré à la chose. L'espace dénommé "Vélo&co" est même parrainé par Eddy Merckx. Mais il faudra vous dépêcher si vous voulez vous y balader car sa durée est limitée aux quatre premiers jours de cette édition 2013 (du 11 au 14 janvier) avec une Vélo parade prévue le samedi 12 janvier à l'image de la Bike parade prévue, elle, le 19 janvier. 

Un salon sur fond de crise

Ce retour aux deux-roues non motorisées est-elle une suite logique à la crise ? Il faut dire que l'année 2013 ne s'annonce pas rose pour le secteur de l'automobile en Europe de l'Ouest (ce qui n'est pas le cas dans le reste du monde). "Le marché ouest-européen est saturé", expliquait encore ce mardi sur les ondes de Matin Première, Xavier Daffe, le rédacteur en chef du Moniteur Automobile (interview à écouter ci-dessus). "Nous sommes sur un marché de remplacement et plus de conquêtes", a-t-il expliqué en précisant que de nombreux constructeurs sont en difficulté. 

"La plupart des patrons européens sont d'accord pour dire qu'il y a trop de sites de production en Europe et donc malheureusement le processus de fermeture devrait se poursuivre, c'est un passage obligé avant un redressement qui n'est pas attendu avant 2014 au plus tôt", a-t-il encore ajouté avant de conclure par cette phrase : "Toucher le fond, c'est rebondir".

Signe que cela va mal, Peugeot, Kymco, Hyosung et Quadro ont décliné leur invitation au salon pour les deux-roues motorisées. Du côté voitures, Chevrolet est absente pour la deuxième fois (elle n'était pas là en 2011 nous rappelle Joost Kaesemans, le porte-parole de la FEBIAC qui organise l'évènement). Quant à Saab, on ne la reverra plus suite à la faillite du constructeur automobile suédois

Le paquet sur les animations

Pour tenter de stimuler les ventes et d'attirer les foules, les organisateurs du salon de l'auto semblent avoir misé sur les animations. Démonstrations, spectacles, cascades, pistes d'essai sont au programme avec notamment "la boule de la mort" (une boule métallique géante dans laquelle roulent simultanément le plus possible de motards), des "Stunts shows" (où le pilote d'une moto joue l'acrobate) ou encore des spectacles de moto trial et des parcours 4X4.

Les nouveautés à découvrir

La fédération belge de l'Automobile et du Cycle (FEBIAC) annonce également de nombreux concept-cars et de "premières ", qu’elles soient mondiales, européennes ou nationales.

Sont ainsi annoncés : la Lamborghini Aventador LP 700-4 Roadster, la nouvelle Mini Paceman John Cooper Works All4 ainsi que l'Abarth 595 Turismo, un petit bolide italien avec une vitesse de pointe de 211 km/h.

Du côté des prototypes, si on en croit ce qui se dit sur la Toile, on attend de découvrir le NV200 London Taxi de chez Nissan, un utilitaire électrique idéal, dit-on, pour le transport des marchandises en ville. Chez Renault, c'est la Twizzy, une biplace économique qui devrait attirer l'attention. Dans le même genre chez Opel, on découvrira le RAK e Concept, un biplace qui atteint les 120 km/h et dont la consommation revient à 1 euro les 100.

Du côté de chez BMW, on parle de la BMW i3, une citadine électrique, et de sa Concept Active Tourer, un véhicule hybride rechargeable. Chez Peugeot, c'est la HX1, dévoilée en avant-première au salon de l'auto de Francfort en 2011, qui devrait être présente. Enfin du côté des camions, l'attention devrait être attirée par la Volvo V60 PHEV, un prototype qui a obtenu le plus haut score au crash-test Euro NCAP, apprend-on.

Le reste sera à découvrir jeudi lors de la journée presse.

Bonnes affaires possibles ?

Quant à savoir si on pourra y faire de bonnes affaires, rien n'est moins sûr. Actuellement, c'est la guerre des prix entre les constructeurs. Les marges sont déjà réduites. La tendance semble plutôt aux "packs". Autrement dit, pas de rabais sur le prix du véhicule mais la possibilité d’ajouter des options moins chères.

 

C. Biourge

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK