Ouverture de 80 magasins Delhaize: "Une fausse bonne nouvelle", selon Myriam Delmée

Le groupe Delhaize annonce samedi matin l'ouverture de 80 nouveaux magasins d'ici fin 2019 et, de ce fait, la création de 600 emplois. 300 en 2018 et 300 autres l'année suivante. Pour Myriam Delmée, Vice-présidente du syndicat des employés et cadres de Belgique (SETCa), il s'agit d'une "fausse bonne nouvelle". 

Restructurations, mutations, changement de statut des travailleurs du secteur, les différentes grandes surfaces connaissent de nombreux changements, souvent négatifs, depuis plusieurs mois. Le groupe Delhaize veut, lui, se développer au travers d'un ambitieux plan d'expansion dans le secteur de la distribution, qui semble pourtant saturé.

Besoin de proximité

Pour Roel Dekelver, représentant et porte-parole de l'enseigne, Delhaize veut se lancer dans un type d'enseignes qui fonctionne : les magasins de proximité. Pour cela, le groupe a repéré des zones, des quartiers, où il serait possible d'implanter ces futurs magasins. "On sent qu'il y a un besoin et une demande de la part de nos clients pour ce genre de magasins. C'est notre ambition et on va le faire."

Cependant, les 600 emplois auraient un autre statut que ceux des salariés actuels du groupe puisque les 80 nouveaux magasins seraient tenus par des franchisés avec de la place laissé à l'e-commerce.

Cannibalisme entre les enseignes

Pour Myriam Delmée, ça coince. "C'est une fausse bonne nouvelle parce que, de façon immédiate, ce sont 300 emplois créés cette année et 300 autre l'année prochaine, mais à terme, dans un marché saturé, il va y avoir des conséquences sur l'emploi existant. Les parts de marché ne sont pas extensibles et on assiste donc à du cannibalisme entre enseignes voire entre franchisés. C'est toujours une annonce à prendre avec circonspection ."

On remplirait donc d'un côté pour vider de l'autre et les effets néfastes arriveraient plus tard. La proximité correspond, en effet, à une partie des besoins des consommateurs. Un autre des difficultés, explique Myriam Delmée, est de parvenir à trouver des franchisés sur le moyen terme.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK