Oumuamua : le vestige d'une civilisation extraterrestre intelligente en perdition ?

C’est une question passionnante : sommes nous seuls dans l’univers ? Non, répond Avi Loeb. Un célèbre astrophysicien, ancien directeur du département d’astronomie de la prestigieuse université d’Harvard, prétend aujourd’hui que c’est bien le vestige d’un vaisseau extraterrestre qui a été repéré dans l’espace en 2017.

Ce visiteur interstellaire s’est approché de notre planète en octobre 2017. Baptisé "Oumuamua", L’éclaireur en Mahori avait été repéré par un télescope Hawaien. Une sorte de cigare de 400 mètres de long et 40 de large qui se déplaçait à près de 140.000 km/heure. Les scientifiques n’en avaient jamais vu dans notre système solaire.

Oumuamua, un éclaireur d’une civilisation alien ?

Mais sa luminosité changeante, et sa façon bizarre de se déplacer en tournant sur lui-même seraient selon Avi Loeb, comme un signal envoyé par une civilisation extraterrestre intelligente : "Après une analyse en profondeur de toutes données, je suis arrivé à la conclusion qu’il pourrait être d’origine artificielle. C’est comme si, sur une plage, au milieu des coquillages et des pierres d’origine naturelle, on tombe tout d’un coup sur une bouteille en plastique, signe qu’il y a une autre civilisation au large."

L’astronome jette un pavé dans la mare céleste, il en a même fait un livre "Le premier signe d’une Vie Extraterrestre intelligente". Mais il ne fait pas l’unanimité dans la communauté des astronomes qui pensent qu’il y a des explications naturelles pour cet objet.

Ou plutôt une petite comète venant d’un autre système planétaire ?

On n’a pas de véritables photos de l’objet, les scientifiques ne l’ont repéré qu’à sa sortie du système solaire, il était déjà trop loin. "Mais si cet objet a dévié de sa trajectoire, cela n’a rien de surnaturel " nous explique Emmanuel Jehin, astrophysicien à l’Université de Liège, "C’est parce qu’elle s’est approchée du soleil et comme une petite comète, les glaces présentes à l’intérieur se sont volatilisées dans l’espace, ce qui a provoqué une poussée qui l’a dévié de sa trajectoire, et si on n’a pas vu la petite queue gazeuse de cette comète, c’est parce que cela s’est produit quand elle n’était pas encore observable depuis la Terre."

Un phénomène naturel pour la majorité des astrophysiciens

Sur sa forme, aussi il y aurait des réponses. Il semblait avoir l’allure d’un long cigare, mais en fait il a eu plutôt la forme d’un disque extrêmement fin. Des singularités que l’on peut tout à fait expliquer par des phénomènes naturels.

Démonstration avec Emmanuel Jehin : "Sa forme particulière a pu être observée par les variations très importantes de sa luminosité toutes les sept heures. Cet astéroïde a sans doute dû être déformé en passant près d’une planète géante ou de son étoile quand il a été éjecté de son système planétaire." Et de conclure : "Point de vaisseau artificiel donc mais bien, une toute petite comète venant d’un autre système planétaire que le nôtre."

Une vie extraterrestre intelligente est-elle un tabou dans le milieu ?

Avi Loeb, l’Astrophysicien de la théorie des restes d’un vaisseau extraterrestre dénonce alors le tabou qui règne autour de cette question de l’intelligence alien parmi ses collègues astronomes : "Je n’aurais jamais osé affirmer de telles choses plus tôt dans ma carrière, j’aurais risqué ma place."

Là encore, notre astrophysicien belge, n’est pas d’accord, le sujet est tout, sauf tabou : "Découvrir une vie extraterrestre, c’est un des très grands rêves de nombreux astronomes dont moi. Mais pour l’étudier, nous suivons notre méthode scientifique. Il y a plusieurs projets en cours et on avance par exemple sur la découverte prochaine quelque part autour d’exoplanètes (ndlr des planètes comme notre Terre mais qui tournent autour d’une autre étoile que notre soleil). Cela prend du temps et demande de nombreux calculs. Il reste beaucoup à apprendre sur Oumuamua mais aussi sur un autre objet interstellaire qui nous a visité depuis. On devrait surtout en apprendre davantage sur comment se forment les planètes et comment elles peuvent être détruites en tombant sur leur étoile."

Nous ne sommes sans doute pas les seuls dans l’univers

La seule chose sur laquelle ces scientifiques sont sur la même longueur d’onde finalement, c’est comme le dit Avi Loeb : "Nous, humains, nous devons rester modestes"

Nous ne sommes sans doute pas les seuls dans l’Univers et en plus, nous ne sommes peut-être pas les plus intelligents.

Ou comme le prétend Emmanuel Jehin : "Nous sommes de nombreux astronomes à être convaincus que la vie existe dans d’autres Galaxies même si cet objet interstellaire n’en est pas une preuve."

Comme quoi ce n’est pas pour tout de suite mais l’histoire n’est peut-être pas tout à fait finie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK