Oublier "Ne serait-ce qu'une seconde" son cancer: la vidéo primée

Fabienne a participé à la campagne "Ne serait-ce qu'un instant"
Fabienne a participé à la campagne "Ne serait-ce qu'un instant" - © RTBF

Offrir aux personnes atteintes de cancer un peu d'insouciance "ne serait-ce qu'une seconde", c'est le sujet de cette campagne pour laquelle vingt malades ont été relookés sans pouvoir se voir et pris en photo à l'instant où ils ont ouvert les yeux. Visionnée seize millions de fois sur Youtube dans le monde entier, la vidéo a fait le "buzz", au point d'être repérée et primée par les "Lions de Cannes", un festival international qui récompense la créativité.

Sourcils clairsemés, ongles qui cassent, à 58 ans et après un cancer, Fabienne Colinet tente tous les jours de renouer avec sa féminité grâce à des soins esthétiques comme ceux proposés au cœur même de la clinique Sainte-Elisabeth à Bruxelles.

Couchée sur la table pour un "soin visage" prodigué par l’esthéticienne, Fabienne se relâche et nous confie: "Il ne faut pas se laisser aller ! Il ne faut pas se laisser aller étant donné que la vie continue". Quelques minutes plus tard, alors que la séance se poursuit par une manucure, c’est une femme souriante "qui s’échappe" que l’on retrouve: "Je suis sur une autre planète et ça fait du bien, on pense à autre chose, des futilités".

Etre insouciante, "ne serait-ce qu'une seconde", l'idée a été développée dans une vidéo émouvante dans laquelle on découvre 20 personnes, toutes atteintes d'un cancer, dont Fabienne. Maquillés, coiffés, les hommes et femmes atteints du cancer et volontaires pour le tournage de ce clip ont gardé les yeux fermés jusqu'à la surprise.

Garder le moral malgré les interrogations

Un instant immortalisé grâce à un miroir sans tain derrière lequel se cache un photographe, une journée que Fabienne n'est pas prête d'oublier. A la vue des images, celle qui a accepté de jouer le jeu ne peut retenir son émotion: "On se demande où on va, on ne sait pas très bien, il faut garder le moral. La vie continue, la vie continue…". Le tournage a lieu il y a un an, cinq malades sont décédées depuis.

Cette campagne vidéo percutante, réalisée par la fondation Mimi qui vient en aide aux personnes atteintes d'un cancer, a été nominée dans douze catégories différentes aux Lions de Cannes. Elle a été récompensée par trois "Lions d'argent" pour la catégorie "Lions Health", un Lion d'argent pour la catégorie "Outdoor Lions" et un "Lion d'or" pour la catégorie "Promo & Activation".

Nora Khaleefeh et Elodie Debière avec Grégoire Ryckmans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK