Oubli ou cafouillage? Nemmouche devrait être remis à la Belgique

L’avocat de Mehdi Nemmouche avait indiqué le 28 juin qu'il s'était pourvu en cassation.
L’avocat de Mehdi Nemmouche avait indiqué le 28 juin qu'il s'était pourvu en cassation. - © THOMAS SAMSON - BELGAIMAGE

Le tueur présumé du Musée juif, Mehdi Nemmouche, sera-t-il remis aux autorités belges avant la fin du mois ? C'est plus que probable. Ses avocats n'ont pas remis dans les temps le document qui devait accompagner le pourvoi en cassation introduit en juin dernier. Une erreur, un cafouillage, un oubli ? Du côté des avocats de Mehdi Nemmouche c'est le silence radio.

Gros malaise du côté des avocats de Mehdi Nemmouche qui restent injoignables. Ils ont introduit le pourvoi en cassation dans les temps. Mais ils ont remis en retard le document de défense contenant leurs motivations. Il n'a pas été enregistré au greffe de la Cour de cassation avant lundi soir, dernier délai prévu par la procédure française.

Conséquence prévisible: le pourvoi tombe à l'eau. C'est ce que devrait constater la cour de cassation française lors de l'audience prévue le 23 juillet prochain. Le pourvoi était le dernier recours possible de Mehdi Nemmouche contre sa remise aux autorités belges. Elle devrait intervenir dans les jours qui suivent l'audience. Et c'est la Belgique qui procédera à ce transfert sous haute sécurité.

Mehdi Nemmouche sera immédiatement présenté au juge d'instruction qui délivrera un mandat d'arrêt en bonne et due forme pour 4 assassinats dans un contexte terroriste.

L'enquête belge s'est pour l'instant focalisée sur les analyses balistiques et le parcours du principal suspect. Mais les enquêteurs belges attendent Mehdi Nemmouche pour l'interroger et notamment procéder à une reconstitution des faits sur les lieux du drame.

Radia Sadani

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK