Orages: plusieurs morts et des dizaines de blessés au Pukkelpop

A Hasselt, la tempête a frappé très violemment pendant une dizaine de minutes le site du festival Pukkelpop. Un chapiteau, le "Chateau" où jouait le groupe Smith Westerns et sous lequel des festivaliers s'étaient abrités de la pluie, s'est effondré. Une autre scène s'est également effondrée. 

Il y a deux morts selon Hilde Claes, bourgmestre de Hasselt. Une personne est décédée sur la plaine du festival, l'autre dans un camping. Une quarantaine de personnes seraient blessées dont onze gravement. 

Selon les services de secours cités par la VRT, le nombre de morts s'élèverait à trois. 

Les personnes légèrement blessées ont été transportées vers un centre sportif local. 

Un centre d'assistance psychologique a été installé pour les festivaliers qui le désirent. Un numéro de crise pour les familles et les proches des festivaliers a été mis en place. Il s'agit du 011/23.97.11

Un grand rendez-vous musical

Entre 60 et 65 000 personnes étaient présentes au festival au moment ou les incidents se sont déroulés. 

Les dégâts sont considérables: un chapiteau s'est effondré sur les festivaliers, le toit d'une autre scène s'est envolé, plusieurs installations métalliques placées à l'entrée ainsi que des écrans géants sont tombés, et plusieurs arbres déracinés, sous la violence des pluies et du vent. Le festival a été suspendu jeudi soir. Les spectacles de la soirée ont été annulés. 

Peu après 21 heures, les organisateurs analysaient encore la situation pour déterminer si le programme du week-end pouvait être maintenu ou pas. 

Tous les billets de cette 31e édition du Pukkelpop, qui devait accueillir des artistes comme Foo Fighters, Eminem, Offspring ou dEUS, avaient trouvé preneur. 

Le Pukkelpop avait déjà été endeuillé l'an dernier, déplorant le suicide de Charles Haddon, le leader du groupe "Ou est le Swimming Pool", ainsi que le décès d'un technicien du groupe "Black Rebel Motorcycle Club".

Condoléances 

Le premier ministre Yves Leterme a fait part jeudi soir de ses condoléances aux familles des victimes des intempéries qui se sont abattues sur le festival de musique Pukkelpop. 

Le communiqué publié par le cabinet d’Yves Leterme précise que le Premier ministre et la ministre de l'Intérieur Annemie Turtelboom continuent à suivre l'évolution de la situation en concertation avec l'organisation du festival et les services de secours intervenant pour soigner les blessés.

Le président du parti socialiste (PS) et formateur Elio Di Rupo a exprimé, jeudi soir, sa tristesse et sa solidarité envers les familles, les proches des victimes et toutes les personnes touchées après les violentes intempéries.

Bruxelles touchée par les orages

Sortir de Bruxelles était malaisé en début de soirée ce jeudi, en raison de plusieurs axes inondés (boulevard du Souverain, tunnel Loi...) et du ring congestionnés : on a observé près de 300 kilomètres de files cumulés sur tout le pays.

A Bruxelles, la station de métro Bockstael a été inondée et fermée : le trafic de métro a été interrompu entre Houba-Brugman et Pannenhuis sur la ligne 6. La STIB n'a pu mettre une navette de bus en service, car les artères du quartier étaient également sous eau.

Perturbations sur le rail 

De gros problèmes ont aussi été signalés sur le réseau ferré jeudi soir : Railtime annonçait de fortes perturbations sur les axes Bruxelles-Courtrai, Bruxelles-Anvers, Jette-Termonde, Hasselt-Liège et d'autres lignes.

Deux passages à niveaux ont été touchés par la foudre entre les gares de Ath et de Leuze. Certains trains en direction de Tournai connaissaient des retards. La circulation a été perturbée entre Louvain et Ottignies. Des branches d'arbres touchaient les caténaires et rendaient difficile le passage des trains entre Louvain et la gare de Sint-Joris-Weert. Les trains au départ et en direction de Malines connaissaient aussi des problèmes. 

La ligne reliant Malines à Vilvorde a été fortement perturbées. La foudre a également perturbé la circulation entre Malines et Haacht. Les trains roulant entre Bruxelles et Anvers, et entre Malines et Gand connaissaient du retard. 

La circulation se faisait sur une seule voie à hauteur de la gare de Moensberg, à Uccle, et perturbait la ligne Hal-Malines. La circulation a été fortement perturbée entre les gares de Jette et Asse. Entre Audenaarde et Anzegem, la signalisation a été endommagée, ce qui rendait difficile la circulation des trains. Selon Infrabel, le gestionnaire du réseau de la SNCB, les problèmes ont principalement été causés par la foudre. 

En dehors de Bruxelles, la N9 entre Asse et Zellik était impraticable en raison d'inondations. Il en allait de même pour l'avenue de Tervuren à Tervuren.
Par ailleurs, la foudre a mis le feu à un bâtiment à Herentals. Des inondations ont été signalées à Putte.

Le Hainaut atteint en premier

Les premiers orages ont éclaté jeudi vers 15h30 dans les régions de Brunehaut et d'Antoing, près de Tournai. Peu violents, les orages ont été suivis de pluies diluviennes. A Brunehaut, près de la frontière française, des coulées de boue ont bloqué la rue du Vicinal à Wez. L'artère a rapidement été nettoyée et rendue à la circulation. 

Dans l'entité d'Antoing, la route nationale en direction de Tournai a été fermée à la suite d'une coulée de boue à hauteur du village de Calonne. A Bruyelle (Antoing), la route provinciale passant sous le pont du TGV a été inondée. On y a enregistré une soixantaine de centimètres d'eau. 

Totalement sous eau, la route industrielle entre le bassin carrier d'Antoing et la commune de Vaulx (Tournai) a également été fermée par la police à toute circulation. Une déviation a dû être mise en place en direction de l'autoroute E42, Tournai-Mons. "J'ai fait procéder au rappel de plusieurs hommes du service des travaux et des sacs de sable ont été remplis", expliquait Bernard Bauwens, le bourgmestre d'Antoing. 

Vers 16h00, les orages se sont déplacés vers la ville de Tournai. Les pompiers n'avaient reçu qu'une quinzaine d'appels à 17h00, essentiellement pour des caves inondées et des rues sous eau dans les villages de Béclers et de Chercq (Tournai). 

Evacuation d'habitations à Orp-Jauche 

L'est du Brabant wallon et l'ouest de la province de Liège ont à nouveau été touchés par les fortes pluies qui se sont abattues sur le pays.

Dans le village de Marilles (Orp-Jauche), dans le Brabant wallon, plusieurs habitations ont été évacuées à cause de la montée des eaux.

Dans les régions de Jodoigne et Hannut, les appel aux pompiers se multiplient et la pluie continue à tomber. Des coulées de boue perturbent la circulation en de nombreux endroits.

RTBF avec Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK