Opération "Vigilant Guardian" : cinquante et un militaires décorés pour bravoure

Ces militaires venus appuyer la police fédérale au moment des attentats terroristes seront finalement décorés. Après des hésitations, le patron de l’armée Marc Compernol a demandé l’octroi d’une distinction honorifique. Une sollicitation bien reçue par le ministre libéral de la Défense Philippe Goffin.

Jusqu’ici, l’état-major de la Défense s’était montré réticent à accorder une décoration aux militaires pour ne pas favoriser un culte de l’héroïsme au sein de la Défense et cela en dépit d’appels du pied du Syndicat libre de la Fonction publique (SLFP)Défense.

Il va sans dire qu’au syndicat "bleu" on ne boude pas son plaisir et Boris Morenville, le président du syndicat, rappelle au passage que cela fait trois ans qu’il réclame ce geste symbolique. Il s’agit avant tout de remercier les militaires qui ont accepté d’assumer une mission qui en période de paix civile n’incombe pas aux militaires.

Deux incidents graves au cours de la mission

Pour rappel, les soldats de l’opération " Vigilant Guardian " ont été impliqués dans deux incidents graves dans lesquels les deux assaillants ont été abattus. Le premier s’est déroulé le 20 juin 2017 à la gare de Bruxelles central au moment où un homme de 36 ans a fait exploser une valise.

Le second incident s’était déroulé deux mois plus tard près de la place de Brouckère, au centre de Bruxelles, où deux militaires avaient été attaqués au couteau. L’agresseur avait été aussitôt abattu. Le groupe djihadiste État islamique (EI) avait peu après revendiqué l’attaque.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK