Opération séduction bien nécessaire à l'Ecole Royale Militaire

Dures dures les études à l'ERM
Dures dures les études à l'ERM - © RTBF

Rares sont les jeunes qui aujourd’hui arrivent à boucler un parcours complet à l'école royale militaire. La formation y est particulièrement exigeante et de plus en plus de jeunes attirés par la carrière d'officier, se découragent en cours de route.

Les jeunes qui suivent des études à l’Ecole Royale Militaire fascinent les visiteurs lors de la journée portes ouvertes, car leur quotidien exige des nerfs d’acier. Outre une formation universitaire de cinq ans, les exercices physiques quotidiens se multiplient, ils doivent connaître les langues nationales et réussir des tests médicaux exigeants.
 
Un taux d’échec important
 
Nathan est étudiant de première année baccalauréat en sciences sociales et militaires à l’E.R.M. Il explique que parmi les étudiants découragés, certains ont arrêté leurs études durant l’hiver mais d’autres ont trouvé le courage de continuer leur parcours. Pierre, étudiant en première année, a entamé ses études en connaissance de cause : "c’est vrai qu’il y a beaucoup de discipline et d’académique, mais en travaillant ça passe", témoigne-t-il.  Il ajoute cependant : "50% des élèves sont tombés l’an dernier, on verra bien cette année-ci "
 
"Le choc des cultures"
 
L’univers militaire peut impressionner les candidats. L'école possède par exemple, un centre de recherche balistique de pointe. Mais les principes militaires ne correspondent pas toujours aux valeurs de notre époque. Le responsable de la cellule Contrôle et Evaluation, Stéphane Steyaert, explique où selon lui, se situe ce qu’il appelle le "choc culturel ". Pour lui, "la société actuelle est fortement centrée sur l’individu, alors que l’une des valeurs des forces armées est le bien de la communauté".
 
Carl Gillis a commandé la frégate Louise Marie en Somalie contre les pirates. Il explique que tout le monde a ses moments de faiblesse, mais qu’il ne faut pas se décourager car, dit-il, "dans une équipe, il y a toujours quelqu’un pour vous venir en aide".
 
Cette formation est gratuite, et les étudiants sont même payés, mais s’engager à l’E.R.M. requiert un réel choix de vie.
 
I.L. avec Aurélie Didier