Opération policière au parc Maximilien: une dizaine de migrants interpellés selon les associations

Cela faisait plusieurs semaines que ce n’était plus arrivé : la police a fait une descente gare du nord et au parc Maximilien, à Bruxelles mercredi vers 20h15. Un car et des minis bus sont descendus sur place. Mehdi Kassou, le porte-parole de la Plateforme d’hébergement citoyenne en soutien aux réfugiés était sur les lieux et a confirmé que des migrants avaient été emmenés par les forces de l'ordre. Rien n'indique pour le moment le nombre exact de personnes emmenées. Cette information sera précisée par la police jeudi matin.  

Celle-ci est arrivée aux abords du parc Maximilien, avec une trentaine d’hommes, un car, plusieurs fourgons, et des chiens, à l’heure où des habitants viennent proposer un hébergement aux migrants qui gravitent dans le quartier. Les bénévoles présents ont fait entrer les migrants dans le parc et se sont positionnés autour d’eux. La police présente a contrôlé leurs identités. "On est en train d'accompagner les immigrés à l'intérieur du parc Maximilien en espérant que les policiers n'y entrent pas" confiait Mehdi Kassou.

Parc Maximilien: zone neutre

Le parc Maximilien étant une zone neutre, les policiers se sont redirigés vers la gare du Nord. Les bénévoles ont donc rassemblés le plus de réfugiés possible à l'intérieur du parc afin de les éloigner de la police. Ils étaient encore nombreux mercredi soir en fin de soirée à attendre une place dans un logement des citoyens. 

Toujours selon le porte-parole de la plateforme citoyenne, la Ville de Bruxelles n'était pas au courant de l'action et a renvoyé vers la police fédérale qui a, elle, confirmé qu'une opération de la police fédérale des chemins de fer était bien prévue "dans et aux alentours de la gare du Nord".

L'opération cible les migrants et les personnes sans-papiers, indique le service presse de la police fédérale. L'Office des Étrangers participe à l'action. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK