Onze membres et deux Asbl de la Scientologie renvoyés en correctionnelle

Onze membres de la Scientologie renvoyés en correctionnelle
Onze membres de la Scientologie renvoyés en correctionnelle - © Tous droits réservés

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé jeudi du renvoi en correctionnelle de deux asbl liées au mouvement de la Scientologie et de 11 de leurs membres. Le parquet fédéral qualifie l'Église de Scientologie d'organisation criminelle et poursuit notamment les prévenus pour escroquerie, pratique illégale de la médecine et non-respect de la législation sur protection de la vie privée.

La première plainte d'une personne qui s'estime victime de la scientologie date de 1997. Et il y en a eu trois autres par la suite, la dernière datant de 2005.

Ce sont ces plaintes qui ont poussé le parquet à ouvrir une enquête et à vouloir poursuivre l'Eglise de Sscientologie comme organisation criminelle, pour harcèlement, pratique illégale de la médecine, pour escroquerie aussi.

Dix ans plus tard, le parquet a demandé le renvoi de plus de dix personnes et de deux associations, la branche belge de l'Église de Scientologie et le bureau européen de l'Église de Scientologie internationale, devant le tribunal correctionnel.

Avant que la chambre du conseil ne s'exprime sur la question, une deuxième enquête a été ouverte après que l'office régional bruxellois de l'Emploi (Actiris) a déposé plainte. L'Église de Scientologie était suspectée de fausses offres d'emploi. Les personnes répondant à l'annonce ne décrochaient pas d'emploi mais bénéficiaient d'une sorte de statut de bénévole.

Il y a quelques mois, le parquet fédéral a décidé de fusionner les deux enquêtes. Concernant le premier dossier, visant quatorze personnes et les deux asbl, la chambre du conseil a décidé jeudi que les faits pour lesquels trois prévenus étaient poursuivis sont prescrits et qu'un autre suspect devrait être transféré car il est anglophone. Dix autres membres et les deux asbl sont par contre renvoyés en correctionnelle.

Dans le cadre du second dossier, le renvoi a aussi été décidé pour ces deux asbl et deux membres, mais dont l'un figure également au premier dossier.

Vers un appel

Au total, 11 personnes physiques et deux associations sont renvoyées en correctionnelle, mais peuvent faire appel de cette décision. Ce qu'ils feront.

Les avocats vont analyser l'ordonnance, ils ont 15 jours pour le faire. Et s'ils y trouvent une faille juridique, ils peuvent tenter l'appel à la chambre des mises en accusation. Ensuite, il y aura encore la possibilité de la Cassation.

On imagine que les avocats de scientologie et des anciens membres dirigeants de l'Eglise, ne s'en priveront pas. On les connaît procéduriers. On nous murmure d'ailleurs qu'ils n'invoquent jamais QUE des arguments de procédures. Ils ont même été devant la cour européenne des droits de l'homme. Ils se plaignaient que les magistrats belges avaient bafoué leur présomption d'innocence via plusieurs déclarations dans les médias. Ils ont été déboutés.

C'est donc en connaissance de cause que le président de la Chambre du conseil, ce matin, a lu une ordonnance très détaillée... "Magnifique", a même ajouté un avocat des inculpés... Son collègue parlant d'un fait suffisamment rare, pour être souligné. Ils ont 15 jours pour l'analyser et faire appel.

12 millions de membres

Le mouvement de la Scientologie a été fondé en 1954 par l'écrivain américain de science-fiction Ron Hubbard et compterait 12 millions de membres, répartis dans 8000 églises et 165 pays.

 


RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir