ONU: le CERN obtient le statut d'observateur à l'Assemblée générale

Une partie de l'un des plus gros électro-aimants superconducteurs du monde, dans les installations souterraines du CERN, près de Genève.
Une partie de l'un des plus gros électro-aimants superconducteurs du monde, dans les installations souterraines du CERN, près de Genève. - © Belga/Fabrice Coffrini

L'Assemblée générale de l'ONU a adopté vendredi une résolution accordant le statut d'observateur à l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN).

La résolution avait été soumise par la Suisse et la France, les deux pays hôtes du CERN, et soutenue par ses dix-huit autres Etats membres. Le CERN pourra désormais participer aux travaux de l'Assemblée et siéger à ses sessions en tant qu'observateur.

"L'attribution de ce statut montre l'importance accordée par l'ONU à la science et à son rôle dans la société", a souligné dans un communiqué le directeur général du CERN, Rolf Heuer. "Le CERN est prêt à apporter son expertise à l'Assemblée générale ainsi qu'aux autres organes des Nations unies pour promouvoir la science fondamentale comme facteur essentiel de développement".

Rolf Heuer doit rencontrer à cette occasion lundi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon. Le CERN, dont le siège est à Genève, est le plus important laboratoire de recherche sur la physique des particules. Le 4 juillet dernier, il a annoncé la découverte d'une nouvelle particule "compatible" avec les caractéristiques du boson de Brout-Englert-Higgs, chaînon manquant dans la théorie des particules élémentaires, traqué depuis des décennies.

Cette découverte fait suite à une série d'expériences menées dans le plus grand accélérateur de particules du monde, le Grand collisionneur de hadrons (LHC), un anneau de 27 km de circonférence situé sous la frontière franco-suisse.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK