Alda Greoli: "On ne peut pas répondre aux défis du vieillissement avec un sparadrap sur une jambe de bois"

"On ne peut pas répondre aux défis du vieillissement avec un sparadrap sur une jambe de bois"
"On ne peut pas répondre aux défis du vieillissement avec un sparadrap sur une jambe de bois" - © Tous droits réservés

Quel avenir pour l'assurance autonomie? Le gouvernement wallon précédent avait adopté ce projet de cotisation obligatoire porté par le cdH, mais la mesure est restée dans les cartons et la nouvelle majorité ne compte pas reprendre le projet. Au regard du vieillissement de la population, la Wallonie peut-elle se passer d'une telle assurance? Pour en parler, deux invitées sur le plateau de CQFD: Alda Greoli, députée wallonne cdH, ancienne ministre en charge de ces questions et Sabine Roberty, députée wallonne PS.

Un besoin qui doit devenir un droit pour les Wallons

"L'assurance autonomie, telle que présentée par le cdH, ne nous agrée pas", explique Sabine Roberty, "car elle ne répond pas à l'ensemble des besoins du secteur". La députée socialiste confirme que la nouvelle majorité wallonne n'entend pas revoir les modalités de cette mesure abandonnée, mais renforcer les dispositifs d'aide existants et soutenir des initiatives innovantes.

Alda Greoli insiste: "80% population en perte d'autonomie souhaite rester chez elle. Nous avons besoin de 2500 aides familiales supplémentaires dans le secteur pour pouvoir répondre aux besoins de la population. C'est un besoin fondamental qui doit redevenir un droit pour les Wallons. Pour le maintien à domicile, cela représente un budget de 100 millions d'euros supplémentaires".

Sabine Roberty assure de son côté que le financement sera apporté via un budget de 5 millions d'euros destiné à augmenter les heures de contingent. "Un sparadrap sur une jambe de bois", pour Alda Greoli.

Deux fois plus d'octogénaires en 2060

Le nombre de personnes de plus de 80 ans ne va cesser d’augmenter, et de manière encore plus marquée à partir de 2025-2030 puisqu'à ce moment, les "baby-boomers" vont entrer dans l’ère des "papy-boomers". Associé à une espérance de vie qui augmente, le vieillissement de la population est une certitude. Les dernières projections démographiques ont été publiées par le Bureau fédéral du Plan sur la période 2018-2070. Dans le scénario retenu, la part des plus de 67 ans va grimper de 16 % en 2018 à 23 % en 2070. 

Autre estimation largement admise: d'ici 2060, le nombre de personnes de plus de 80 ans va plus que doubler. Associés à une espérance de vie qui augmente, le vieillissement de la population et l’augmentation de personnes en situation de dépendance représentent un énorme défi de société. 

CQFD, Ce Qui Fait Débat, un face à face sur une question d'actualité chaque jour à 18h20 sur La Première et à 20h en télé sur La Trois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK