On divorce de plus en plus tard

On divorce de plus en plus tard
On divorce de plus en plus tard - © Brothers91 - Getty Images

Il y a quelques années, l’ancien vice-président américain, Al Gore, faisait la une de l’actualité. Non pas pour son engagement en faveur du climat, mais parce qu’après 40 ans de mariage, lui et son épouse ont annoncé qu’ils se séparaient. Ils venaient ainsi grossir le rang de ceux qu’on appelle "les divorcés gris", ces seniors qui divorcent après 60 ans.

Les chiffres

En Belgique, c’est clair, le nombre de divorces a considérablement diminué. En 2008, plus de 35.000 personnes ont mis fin à leur union. Dix ans plus tard, ils n’étaient plus que dans les 23.000 à prendre la même décision. Cela s’explique: le nombre de mariages a lui aussi diminué.  Mais lorsque l’on regarde les chiffres de plus près, on constate que les seules tranches d’âge où le nombre de divorces est en hausse sont celles des 60 ans et plus. Exemple: en 2008, 379 personnes âgées de 65 à 69 ans se sont séparées; dix ans plus tard, ils étaient 454.  Autre chiffre étonnant : on divorce aussi à plus de 75 ans.

"Les divorcés gris"

Des spécialistes américains se sont penchés sur ce phénomène qu’ils ont baptisé "les divorcés gris": une fois que les enfants ont quitté le nid familial, des parents souhaitent refaire leur vie. 60 ans n’est plus considéré comme un âge où la vie s’arrête.

Concernés par ce sujet ? Vous souhaitez témoigner ? Vous pouvez envoyer un mail à ihu@rtbf.be (anonymat garanti)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK