"On apprend à l'enfant à écouter avec son coeur"…Rencontre avec Marie Félin, passionnée par l'éducation positive

Point de fessée, pas de punition, juste du dialogue. C'est “l’éducation bienveillante" que pratique Marie Félin avec ses enfants. Elle explique pourquoi.

Marie Félin est mère de trois enfants et blogueuse. Elle est également passionnée par l’éducation positive, bienveillante et créative.

C’est juste être vrai

Contrairement à l’éducation traditionnelle, Marie Félin exclut toute forme de violence éducative, comme la fessée, par exemple. Pour elle l’éducation bienveillante et positive, "c’est juste être vrai, sans vouloir jouer le rôle du super parent parfait qui sait tout". En effet, cette mère de trois enfants estime que la punition, les fessées et la violence psychologique sont faites pour soumettre l’enfant à ce que veut le parent.

"On lui apprend à obéir", regrette Marie Félin. Ainsi, grâce à l’éducation positive, on apprend plutôt à "écouter avec son coeur, avec ses émotions et à accepter l’autre tel qu’il est". "Il faut qu’ils acceptent les autres tels qu’ils sont. Et à partir de là, tout se met en place finalement", estime Marie.

S’intéresser à l’enfant

L’éducation positive, c’est de "s’intéresser à l’enfant (…) en utilisant des termes positifs", explique Marie Félin. "Si je vous dis de ne pas penser à une girafe, vous allez penser à une girafe. Un enfant, c’est pareil", poursuit-elle. Il s’agit donc de poser des questions, d’amener l’enfant à réfléchir et à faire les choses. "Ce n’est pas non plus du laxisme", prévient-elle. En effet, selon elle, "ce n’est pas parce qu’on ne punit pas un enfant qu’il n’y a pas d’éducation". "C’est leur permettre d’évoluer librement, tout en respectant un cadre", assure Marie Félin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK