"On a sûrement favorisé les hôpitaux, au détriment des maisons de repos"

CQFD, Ce Qui Fait Débat, en mode grand entretien: 25 minutes quotidiennes avec un spécialiste, pour vous aider à mieux comprendre/vivre la crise du coronavirus, mais aussi pour vous permettre de poser VOS questions (via l'adresse mail cqfdrtbf@rtbf.be). Notre invité, ce mardi: Christie Morreale, ministre wallonne de la santé. 

2/3 de décès en maisons de repos

262 décès ont été comptabilisés ces dernières 24h... Parmi ceux-ci: 90 sont survenus à l'hôpital et 171 en maison de repos (dont cas suspectés). Comme hier, environ deux tiers des décès ont été comptabilisés en maison de repos. Avec l'augmentation des dépistages annoncés dans ces établissements, faut-il s'attendre à une proportion de décès toujours plus importante dans nos homes? "Aujourd'hui, deux tiers des maisons de repos ne sont pas infectées, il faut faire en sorte que ces personnes ne soient pas contaminées, et le testing va nous y aider", répond la ministre wallonne de la santé. 

Aujourd'hui, la situation dans les maisons de repos reste critique, surtout dans les zones urbaines, indique le secteur. On le sait, certains établissements ont été plus touchés que les autres. Et la situation est d'autant plus problématique quand le personnel manque. Plusieurs maisons de repos ont d'ailleurs dû faire appel au personnel soignant de l’armée. Par ailleurs, Les décisions traînant, certains établissements ont pris leurs propres mesures pour faire face à la crise. Un home de Fosses-la-Ville a ainsi décidé d'imposer le port du masque à tous. Un établissement de Villers-Perwin a lui décidé de se mettre en confinement total, pendant les 3 prochaines semaines.

Pourquoi avoir attendu autant de temps?

"Depuis le 18 mars, on a fourni 1 million 700 000 masques aux maisons de repos, mais ce dont elles ont aussi besoin, c'est d'accompagnement et de renfort médical, observe Christie Morreale. "Nous avons pour cela sollicité des collaborations avec les hôpitaux, pour disposer de 40 unités mobiles qui vont pouvoir circuler dans l'ensemble des maisons de repos de Wallonie. Aujourd'hui, des gériatres et médecins généralistes se sont aussi associés pour prêter main forte au personnel soignant sous tension", explique la ministre qui concède qu'on a surement favorisé les hôpitaux, au détriment des maisons de repos, dans la gestion de cette crise.

Des tests pour tout le personnel des homes

210.000 tests de dépistage ont été annoncés. Ils seront effectués auprès des résidents et du personnel soignant dans tous les homes du pays, à partir de demain et durant environ 3 semaines. La Wallonie (602 maisons de repos) assurera le prélèvement de près de 67 000 tests, Bruxelles: un peu plus de 20 000, et la Flandre: le reste. Leurs résultats seront communiqués aux personnes testées via leur médecin, ainsi qu'aux autorités régionales. L'institut Sciensano assurera le suivi épidémiologique des résultats.

Si le dépistage à large échelle est attendu depuis longtemps, de nombreux acteurs regrettent que ces tests ne soient pas prévus pour le personnel d'entretien, logistique et administratif des maisons de repos, pourtant eux aussi en contact avec les résidents ou soignants. Christie Morreale entend la critique et la nécessité d'élargir le testing à l'ensemble du personnel. "On a un planning extrêmement serré, avec une centaine de médecins de la médecine du travail qui vont bénévolement organiser le testing dans les maisons de repos", explique la ministre.
 

CQFD, Ce Qui Fait Débat, en mode grand entretien: Chaque jour à 18h20 sur La Première et à 20h35 sur La Trois. L'entièreté de l'émission à revoir ci-dessous:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK