Oeufs contaminés: le fipronil est-il dangereux pour les consommateurs?

En pleine crise sur les œufs contaminés au fipronil, une question se pose : cette molécule est-elle dangereuse pour la santé ?

L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, écrit sur son site internet que "l’organisation mondiale de la santé (OMS) classe le fipronil comme étant moyennement toxique pour les humains. En grandes quantités, il peut causer des dommages hépatiques, au niveau de la thyroïde ou des reins."

Mais, selon l'Afsca, il n'y a pas de raison de paniquer dans le cas présent. Kathy Brison, porte-parole de l'Afsca, explique à la RTBF que "les valeurs seuils fixées au niveau européen sont déjà très élevées et très protectrices pour le consommateur. Tous les résultats qu'on a obtenus sont vraiment en dessous de cette valeur. On est vraiment à la limite, on détecte la présence, mais on est loin de ces valeurs seuils."

"Il faut vraiment des doses massives"

Pour Alfred Bernard, toxicologue et professeur à l'UCL, "les cas mortels sont rarissimes. Peut-être un cas en 30 ans. Il faut vraiment des doses massives, de l'ordre pratiquement d'un demi grammes. Dans un œuf, vous avez 10 000 à 100 000 fois moins". Concrètement, il faudrait manger 10 000 œufs sur une période très courte pour que le fipronil devienne dangereux.

Malgré tout, des œufs sont massivement détruits par précaution en Allemagne, aux Pays-Bas et, dans une moindre mesure, en Belgique. "La situation est différente étant donné que les exploitations avicoles sont de tailles différentes. Les méthodes d'élevage sont différentes et donc les résultats d'analyses sont différents", indique-t-on du côté de l'Afsca.

Une hypothèse est avancée pour expliquer la variation du taux de fipronil selon les élevages et les pays : la façon de pulvériser le produit. En Allemagne, on pulvériserait avec les poules dans le poulailler, contrairement à ce qui se fait en Belgique.

>>> A lire aussi : Toutes les questions que vous vous posez sur les œufs contaminés au fipronil

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK