Nuage: les voyageurs s'entraident sur Twitter

RTBF
RTBF - © RTBF

Bloqués par le nuage de cendres qui paralyse une partie du ciel européen depuis près d'une semaine, les voyageurs essayaient lundi de s'entraider sur internet, particulièrement sur les réseaux sociaux, afin de trouver un moyen de rentrer chez eux.

Sur le site de micro-blogging Twitter, fer de lance de ce mouvement, les internautes dans l'incapacité de prendre leur avion en raison de la fermeture de nombreux aéroports s'échangeaient des bons plans via des messages identifiés par divers mots-clés, au rythme de plusieurs dizaines par heure.

Grâce aux sujets "getmehome" ou "roadsharing", ils tentaient notamment de se retrouver pour effectuer des trajets en voiture.

"Un ami va de Londres à Copenhague via Amsterdam et Hambourg le 22 avril si vous avez besoin" ou "Quelqu'un pour m'emmener d'Amsterdam à Madrid ? Je peux partager les frais", faisaient partie des "tweets" mis en ligne en début d'après-midi.

D'autres utilisateurs de Twitter offraient un lieu où dormir aux voyageurs pris de court par l'annulation de leur vol ; le mot-clé "putmeup" permettant par exemple de trouver "une chambre à Stockholm", "un lit disponible à Edimbourg jusqu'à vendredi" voire "deux chambres libres à Buenos Aires".

Si la majorité de ces propositions étaient gratuites, quelques petites annonces de location étaient également présentes, déclenchant des messages hostiles à leur encontre.

"Je viens de voir quelqu'un proposant une chambre à louer avec le sujet putmeup. Ce n'est pas vraiment l'esprit de l'initiative, n'est-ce pas ?", réprimandait une internaute.

Les compagnies aériennes à l'heure des réseaux sociaux

Plusieurs compagnies aériennes ont également choisi d'utiliser Twitter pour informer leurs clients en temps réel et leur donner des indications sur la marche à suivre pour changer leur billet.

"La Lufthansa va reprendre partiellement ses vols ce soir", lisait-on sur la page officielle de la compagnie allemande, tandis que son homologue britannique British Airways assurait "étudier en permanence son planning de vols".

L'Etat estonien s'est lui aussi tourné vers les réseaux sociaux pour aider ses ressortissants confrontés au blocage du trafic aérien.

"Les sites du ministère des Affaires étrangères sur Twitter et Facebook sont désormais utilisés pour secourir ceux qui sont restés coincés à travers l'Europe", a indiqué à l'AFP la porte-parole du ministère Kersti Luha.

Sur Facebook, l'essentiel des échanges entre touristes était concentré sur une page dédiée au nuage de cendres, qui rassemblait en milieu d'après-midi plus de 6000 fans partageant leurs astuces ou s'amusant de la situation.

"On dirait le monstre fait de fumée noire de la série Lost", ironisait un utilisateur du réseau social.

Dans la même veine humoristique, un internaute a créé sur Twitter le profil du volcan Eyjafjallajökull et imaginait ce que pourraient être ses pensées.

"Je vais en Amérique ! Mon dieu, j'espère qu'ils m'ont invité chez Conen OBrien plutôt que chez ce *** de Jay Leno", écrivait-il par exemple en référence au déplacement du nuage de cendres vers le Canada.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK