NTM: le Jaguarr et Kool Shen en mode testament

NTM : le Jaguarr et Kool Shen en mode testament
2 images
NTM : le Jaguarr et Kool Shen en mode testament - © Tous droits réservés

NTM a livré hier son dernier concert en Belgique, au Palais 12. "L’ultime concert sous le nom d’NTM" selon Kool Shen même si son acolyte, JoeyStarr semble moins définitif. Quoi qu’il en soit, le groupe mythique a fait vibrer son public pendant pratiquement deux heures. Une prestation qui colle une claque tant les deux rappeurs qui ont "plus d’un siècle à eux deux" n’ont rien perdu de leur savoir-faire en live.

"La Der", du nom de leur dernière tournée, est l’occasion de revenir sur leur parcours. Un parcours hors-norme, long de plus de 30 ans, qui a écrit l’histoire du rap français. JoeyStarr et Kool Shen se racontent dans un livre-testament.

Naissance d’un groupe mythique

Représentants du 93, Seine-Saint-Denis style, ces deux jeunes, de leurs vrais noms Bruno Lopes et Didier Morville, se rencontrent d’abord via la danse (le break). Le graffiti viendra rapidement et un collectif se formera. Ce n’est que plus tard, suite à un défi, qu’ils se lanceront dans le rap. C’est ça les prémisses de NTM.

Le nom du groupe, lui, est trouvé un peu par hasard. Quand un ami, en 1986, leur a créé un prospectus pour une soirée avec écrit dessus "Nick Tahmaire présente", comme s’il s’agissait du nom de quelqu’un. Vous aurez compris, cela se transformera en "Nick Ta Mère" puis "NTM". Ils ajouteront ensuite "Suprême" pour se distinguer, quand ils ne sont plus que deux : JoeyStarr et Kool Shen.

C’est avec un franc-parler caractéristique qu’ils se confient. Ce retour sur leur histoire les a poussés à se replonger plus de 30 ans en arrière. "C’est toujours un peu une thérapie pour moi parce qu’avec le temps, l’analyse change. En premier lieu, je ne suis jamais très partant pour "entretenir le culte de moi-même" ou ce qu’on a fait nous. Et surtout, ça fait un peu dépôt de bilan. J’ai toujours cru que c’était des gens morts dont on faisait une biographie".

L’enfance de JoeyStarr est loin d’être facile. Il grandit avec un père violent et une mère absente… "Parce que ça n’a pas été toujours évident. Je ne suis pas trop du genre à me remémorer certaines choses. Mais le fait d’en parler, ça fait toujours un peu du bien. Ça cultive le fait qu’il faut chier dans la douleur pour arriver à ses fins de temps en temps. Je ne le souhaite pas à tout le monde mais je pense qu’aujourd’hui, ça fait de moi quelqu’un d’un peu plus acceptable pour certaines choses".

Opposés mais complémentaires

Aujourd’hui, l’un et l’autre se confient sur leur parcours, leur perception et leur vision parfois très différentes. Le point commun, c’est le rap et l’ADN du groupe, sans aucun doute la scène. "C’est d’abord l’histoire de deux amis puis qui cessent d’être amis comme ils le racontent. Dès le deuxième album, il y a des divergences, même des étincelles et 10 ans de séparation. Ce sont des individus tellement puissants et tellement différents que s’il n’y avait pas eu la musique, jamais ils auraient été si proches pendant tout ce temps-là. Parce que finalement, il n’y a que ça qui compte. Même au moment où ils ne sont plus ensemble amicalement, c’est presque là où ils font les musiques les plus pertinentes et au point" raconte Olivier Cachin, l’auteur du livre sur le groupe.

Si aujourd’hui, JoeyStarr et Kool Shen mènent des carrières solos variées entre théâtre, cinéma et poker notamment, "il y a une alchimie. Ce sont deux personnes qui forment une troisième personne qui est plus importante qu’eux et c’est NTM" conclu l’auteur. Le livre paraîtra le 28 novembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK