Nouveau vol d'essai réussi dans l'espace pour la fusée touristique de Blue Origin

Photos du vol d'essai de la fusée New Shepard de Blue Origin, le 23 janvier 2019, à partir de la retransmission vidéo de la mission
Photos du vol d'essai de la fusée New Shepard de Blue Origin, le 23 janvier 2019, à partir de la retransmission vidéo de la mission - © HO

La fusée de la société spatiale américaine Blue Origin a réussi mercredi son dixième vol d'essai au Texas, atteignant une altitude approximative de 107 km, au-dessus de la frontière de l'espace.

Il faudra encore qu'elle réalise des tests avec des humains à bord avant de commencer ses vols touristiques.

La fusée New Shepard est relativement petite, avec un premier étage de 18 mètres de hauteur, au sommet duquel se trouve une capsule où un jour six passagers-astronautes s'attacheront pour un voyage de 11 minutes au-dessus de la frontière de l'espace, fixée par convention internationale à 100 km.

Mercredi, la capsule ne contenait que des expériences scientifiques parrainées par la Nasa - elles ont pu profiter de trois à quatre minutes de microgravité pendant le vol.

New Shepard est réutilisable: le premier étage est revenu automatiquement se poser à la verticale sur le pas de tir, un peu plus de sept minutes après le décollage.

Puis la capsule, qui s'était détachée du premier étage à environ 75 km pour entrer seule dans l'espace, est aussi revenue sur Terre, sa chute ralentie par trois parachutes.

"Un jour incroyable!", s'est exclamée Ariane Cornell, directrice commerciale chez Blue Origin, qui commentait la mission en direct sur internet.

Tester la fusée avec des humains

L'altitude maximale exacte atteinte mercredi sera confirmée ultérieurement par Blue Origin à partir des instruments de bord. La fusée avait déjà atteint l'espace l'an dernier.

Blue Origin doit maintenant tester la fusée avec des humains à l'intérieur.

"Nous visons avant la fin de l'année", a dit Ariane Cornell, "mais comme nous l'avons déjà dit, nous ne sommes pas pressés".

Blue Origin a montré des images de la future capsule qui accueillera des passagers, avec six grands hublots, "les plus grands hublots de l'histoire de l'espace", a dit Ariane Cornell.

Les billets ne sont pas encore en vente, contrairement à Virgin Galactic, la grande concurrente de Blue Origin pour le tourisme spatial, mais qui est elle aussi toujours en phase d'essais.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK