Norvège: le meurtrier d'Utoya pour la première fois en audience publique

L'extrémiste de droite Anders Behring Breivik, auteur des attaques sanglantes du 22 juillet en Norvège, a fait sa première apparition publique lundi devant le tribunal d'Oslo qui a prononcé son maintien en détention provisoire pour douze semaines supplémentaires, a rapporté un journaliste de l'AFP.

Vêtu d'un costume sombre, chemise blanche et cravate bleu clair, Behring Breivik, collier de barbe et mèche blonde sur le côté, a tenté d'une voix calme de se lancer dans une diatribe, rapidement interrompue par le juge, devant des dizaines de proches des 77 victimes, de reporters et de membres du public.

Pour des raisons légales, ses propos ne peuvent être rapportés par la presse à moins que le tribunal d'Oslo ne décide ultérieurement de lever complètement ou partiellement l'interdiction.

Anders Behring Breivik pourra être maintenu en détention provisoire douze semaines, a tranché le tribunal d'Oslo.
Ce maintien en détention provisoire a été assorti d'un contrôle sur ses visites et sa correspondance pendant huit semaines ainsi que d'une interdiction d'accéder à des médias pendant les quatre premières semaines, a annoncé le juge Torkjel Nesheim.

L'hypothèse de complices s'estompe

C'était la première apparition publique de l'extrémiste de 32 ans depuis la tuerie: ses précédentes comparutions avaient eu lieu à huis clos pour éviter que le tueur, qui dit avoir agi seul, ne puisse communiquer avec d'éventuels complices.

Jugeant que l'hypothèse de complicités s'estompait avec le temps, la police avait accepté que cette nouvelle audience soit partiellement publique mais demandé qu'elle ait lieu par visioconférence depuis la prison de haute sécurité d'Ila, près d'Oslo, où Behring Breivik est actuellement incarcéré.

Vendredi, la Cour suprême norvégienne a rejeté cette dernière demande et autorisé Behring Breivik à comparaître en personne, comme il le souhaitait lui-même.

Cette autorisation a toutefois été assortie de conditions strictes: outre l'interdiction de rapporter les propos, Behring Breivik ne pouvait être ni filmé ni photographié.

Se présentant comme un croisé en guerre contre l'"invasion musulmane" et le multiculturalisme en Europe, Behring Breivik a reconnu être l'auteur de l'attentat à la bombe contre le siège du gouvernement norvégien, puis de la fusillade contre un rassemblement de jeunes sur l'île d'Utoya, près d'Oslo.

S'il est reconnu comme pénalement responsable par les experts psychiatres, son procès devrait démarrer en avril 2012.


Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK