"Non mais allô quoi?" Dans certaines maisons trop bien isolées, le réseau GSM ne passe pas

Le chantier une maison basse énergie
4 images
Le chantier une maison basse énergie - © Stéphane Journée

Isoler ! C’est le mot-clé lorsque l’on construit ou que l’on rénove aujourd’hui. En Flandre, il est devenu obligatoire d’isoler les nouvelles habitations. À Bruxelles ou en Wallonie, on nous y encourage vivement par diverses primes à l’énergie.

C’est positif pour l’environnement et pour notre portefeuille, mais peut-être un peu moins pour les réseaux téléphoniques. De plus en plus de personnes vivant dans des maisons "trop" bien isolées n’arrivent plus à passer un coup de téléphone chez elles.

Des maisons isolées et privées de réseau GSM

Stéphane Journée a construit une maison basse énergie il y a quatre ans. Il explique : "On habite dans un village où le réseau téléphonique extérieur n’est pas optimal, mais tout de même suffisant pour avoir conversation normale. Cependant lorsque l’on est à l’intérieur, le réseau est catastrophique !", se plaint-il.

Stéphane a besoin de son téléphone pour des raisons professionnelles : "Lorsque nous avons emménagé et que je devais appeler mes clients, je devais aller dehors avec mon carnet de notes. Ce n’était pas très pratique", raconte-t-il.

Jennifer habite dans une construction récente en Flandre. Elle rencontre aussi les mêmes problèmes. "Je n’ai aucun réseau Proximus à l’intérieur de mon domicile. Mon copain est chez Base et capte un peu mieux. Je pense que c’est parce que l’antenne de Base et plus proche que celle de Proximus."

Haroun Fenaux, porte-parole de Proximus confirme cette tendance. "On sait que les maisons sont de plus en plus isolées, malgré l’amélioration continue de la couverture de nos réseaux mobiles, il y a des maisons ou des appartements particulièrement bien isolés où la couverture est moins bonne", explique-t-il.

Les solutions

Le porte-parole de Proximus rassure : "On a plusieurs solutions. D’abord la ligne fixe, inclue dans la plupart des nos packs mais aussi le 'Mobile Coverage Extender' qui se branche sur l’internet fixe de la maison. C’est un appareil qui agit comme une antenne mobile qui permet d’être connecté au réseau GSM de son opérateur. Sur nos 5 millions de clients, on a déjà plusieurs dizaines de milliers de clients qui utilisent ce produit."

Le Mobile Coverage Extender de Proximus n’est pas gratuit, il se loue pour 60 euros par an. Chez Orange cela s’appelle le Femtocell et c’est gratuit. Chez Base, cet appareil n’existe pas encore.

Un technicien d’un opérateur mobile en région liégeoise nous confirme la problématique : "Deux à trois fois par semaine, je conseille à des clients d’installer un appareil pour renforcer leur réseau. Dans 95 pourcent des cas, les murs de la maison sont trop épais. Souvent il y a aussi des feuilles d’aluminium dans la toiture, ce qui bloque les ondes." Il explique également que la distance entre l’habitation et l’antenne de l’opérateur joue : "Si vous êtes à proximité de l’antenne relais avec une maison passive, la portée sera peut-être suffisante. Cela dépend de la distance." Dans la plupart des cas, l’installation d’un appareil renforçant le signal permet d’avoir du réseau chez soi.

C’est la solution trouvée par Stéphane Journée depuis quelque temps et cela fonctionne parfaitement. Chez Jennifer ce système n’a pas fonctionné. Elle utilise donc son réseau wifi et des applications pour téléphoner chez elle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK