Non, cet instructeur n'a pas oublié d'attacher l'élastique avant le saut: la vidéo qui le prouve

La vidéo circule depuis quelques jours, aussi bien sur You Tube que sur Twitter. Et à première vue, c'est saisissant, voire effrayant: c'est seulement après avoir poussé une jeune femme dans le vide que l'instructeur présent dans la cabine "de lancement" semble s'apercevoir... qu'il a oublié d'attacher l'élastique. 

Bien que ce type d'accident soit déjà arrivé (en 2015, une jeune Néerlandaise mal sécurisée était décédée après un saut), il s'agit tout simplement ici d'un fake, comme le montre cette vidéo prise d'un autre angle:

La jeune femme est donc parfaitement sécurisée: son harnais est simplement attaché à l'avant et ses pieds joints cachent le câble qui la rattachent à la cabine...

Si c'est une chaîne chinoise qui a diffusé les différents angles de ce saut d'une de leurs compatriotes, celui-ci aurait apparemment été effectué le 1er juin dernier en Nouvelle-Zélande. Ce saut spectaculaire du "Nevis Bridge" est présenté par la société "Bungy" comme le plus haut de l'Asie du sud: 134 mètres de chute.

Et il n'est pas impossible que l'instructeur se soit prêté au jeu pour donner l'impression d'un "oubli" au moment du saut, avant que la société se rende compte qu'il s'agissait plutôt d'un "bad buzz" pour elle...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK