Nokia et Sony sont les plus verts, Apple progresse

RTBF
RTBF - © RTBF

Selon le dernier baromètre de Greenpeace, certains producteurs d'électroniques sont plus verts que d'autres. Apple fait de gros progrès, Sony Ericsson et Nokia sont les plus respectueux de l'environnement. Samsung, Dell, Lenovo, Nintendo et LG Electronics déçoivent.

A l'occasion du Consumer Electronic Show de Las Vegas, l'organisation écologiste Greenpeace s'est posée la question suivante : les appareils électroniques sont-ils tous aussi verts que l'affirment les fabricants?

But de l'opération : couper l'herbe sous les pieds des spécialistes en marketing qui pratiquent le "greenwashing", à savoir l'utilisation (parfois abusive) à des fins publicitaires d'arguments verts.

Pour y voir clair, Greenpeace publie un classement des producteurs qui tient compte de leur engagement à supprimer les matières chimiques dangereuses comme les plastiques PVC (polychlorure de vinyle) et les agents ignifuges bromés (Brome Flame Retardant ou BFR). Ces matières s'éliminent difficilement dans la nature et peuvent dégager des substances cancérigènes. Ce classement en est à sa 14ème édition depuis le mois d'août 2006 et de trimestre en trimestre, les choses évoluent.

Un iMac tout vert

Nokia et Sony Ericsson mènent le classement en matière d'équipement électronique sans danger pour l'environnement, suivis par HP qui présentait au salon de Las Vegas son premier ordinateur de bureau entièrement exempt de PVC et de BFR.

Nokia est numéro 1 avec un score de 7,3 sur 10, suivi de près par Sony Ericsson.

Numéro 3, Toshiba pourrait régresser s'il ne réussi pas à présenter une gamme complète sans PVC et BFR au 1er avril.

Philips est quatrième et Apple progresse de la neuvième à la cinquième place et devient le premier producteur à éliminer complètement les PVC et les BFR.

On peut croire que c'est sous la pression des lobbys verts et des consommateurs qu'Apple est devenu si vert, le temps de passer de l'iMac G5 de 2006 au iMac Aluminim de 2009, estime Greenpeace.

Pétition sur Twitter

Samsung, Dell, Lenovo et LG Electronics doivent leur recul dans le classement à leurs promesses non tenues en matière d'élimination des substances toxiques dans leurs produits.

La plupart des producteurs s'étaient engagés à écarter les PVC et les BFR de leur gamme pour la fin 2009. Le salon de Las Vegas du 7 au 10 janvier était donc l'occasion de vérifier si ces engagements étaient tenus. Et pour ces fabricants-ci, le contrat n'est pas rempli : ils ont reporté la date butoir à 2011 ou après.

Greenpeace souligne aussi particulièrement le recul de Samsung de la deuxième à la septième place et lance une pétition sur Twitter pour l'engager à imiter les bons exemple d'Apple, Sony Ericsson et HP.

Enfin, dans le bas du classement, Nintendo ferme la marche.  

JFH

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h