Noël alternatif: moins cher, éthique et écologique

La pyramide du cadeau éthique (traduit du site little-changes.org)
La pyramide du cadeau éthique (traduit du site little-changes.org) - © Le cri du zèbre

Les fêtes de fin d'année sont souvent synonyme de grosses dépenses. Pour le repas, la décoration ou les cadeaux, le belge dépense (presque) sans compter et sans tenir compte de l'impact écologique de ses achats. Pourtant, il est possible de (se) faire plaisir tout en respectant l'environnement et le portefeuille.

"Il y a un an et demi, j'ai décidé de passer au zéro déchet", raconte Adélie Van Der Straeten. "A l'approche de Noël, j'ai proposé à ma famille de s'offrir des cadeaux faits-maison, écologiques ou locaux". Cette jeune maman de 28 ans a convaincu ses 3 soeurs et leur papa. "J'ai 4 filles, 3 beau-fils et 6 petites filles...j'ai donc 13 cadeaux à offrir", explique Georges. "Avant, j'achetais du neuf et je dépensais beaucoup d'argent dans les cadeaux de Noël".  Aujourd'hui, ce papa et papy de 68 ans chine dans les boutiques éthiques et dépense environ 5€ par cadeau.

Offrir du temps

"L'année passée, j'ai offert des pots de caramel au beurre salé", raconte Clarisse, la benjamine de la fratrie. "Faire les choses soi-même, c'est aussi un beau cadeau. Si je sais que quelqu'un a fait quelque chose pour moi ou que moi je l'ai fait pour lui, il y a 2 fois plus de plaisir à offrir et recevoir". Bocal rempli de cookies, écharpe tricotée lors des longues soirées d'hiver, bons pour des services (baby-sitting, repassage)... le site Ecoconso propose de nombreuses idées de cadeaux éthiques. A l'image de la pyramide alimentaire, il existe même une "pyramide du cadeau éthique" (photo) qui guide le citoyen dans ses achats.

La nouvelle tendance: le furoshiki

Lorsqu'on a trouvé le cadeau idéal, il faut ensuite penser à l'emballer. Le papier-cadeau qui finit à la poubelle en quelques secondes, c'est démodé. "La nouvelle tendance, c'est le furoshiki", explique Stéphanie Grofils, responsable communication chez Ecoconso. "Cela nous vient du Japon. C'est une technique d'emballage à partir de tissus". Le foulard, la nappe ou l'essuie peuvent faire partie du cadeau...ou être récupérés pour emballer un autre cadeau, lors d'une autre occasion. La technique s'adapte à tous les formats et s'apprend facilement.

Réutiliser les décorations

Chez les Van Der Straeten, la fibre écologique s'étend à d'autres aspects que les cadeaux. "Le calendrier de l'avent est en tissu et les sujets à l'efffigie des animaux de la forêt sont en bois", explique Pauline, la 2ème des 4 soeurs. "Le calendrier m'a coûté 8€, je l'ai acheté juste après les fêtes, en solde. Les sujets en bois étaient à 25€. Tout est réutilisable". Au sein de la famille, on se prête également les décorations du sapin. "J'ai un sapin synthétique. Si c'était à refaire, j'opterais même pour un sapin bricolé moi-même", affirme Pauline. Face aux remarques humoristiques sur une éventuelle radinerie, la jeune maman choisit de positiver "Il ne faut pas sous-estimer le fait de semer une petite graine dans l'esprit des gens. Et surtout faire ça dans la bonne humeur, tous ensemble".

8 personnes sur 10 se plaignent de l'aspect commercial des fêtes, selon une étude.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK